D’autres modèles de consommation en Vercors

Notre société de "sur-consommation" n’est pas sans poser quelques problèmes, qu’ils soient d’ordre économiques, sociaux, écologiques ou éthiques...

D’autres modèles, d’autres idées existent depuis longtemps. Et sur le Vercors ? Premières pistes glanées ici ou là...

Prolonger la vie des objets tout en les rendant accessible à tous, c’est l’idée de la recyclerie de Villard de Lans. "L’objectif annoncé par les auteurs de l’initiative est de commencer à structurer le recyclage, à la fois pour mettre fin au gaspillage, permettre l’accès à des produits peu chers en "seconde vie" (ou plus !), limiter nos déchets, être solidaires...".
Là, si l’on n’a pas d’argent, on peut équiper son logement à très peu de frais... et si l’on est plus argenté, on peux aussi se faire plaisir...

Cette démarche est assez proche de celle qui préside à la multiplication des bourses aux vêtements et vide-greniers, qui connaissent ici un franc succès, comme ailleurs : Acheter moins cher, se faire plaisir à petit prix, recycler plutôt que jeter ou laisser vieillir...

Deux magasins de dépôts-vente ont aussi ouvert fin 2010 à Villard, pour promouvoir l’achat d’occasion et la réutilisation (voir ici et ici).

Expérience intéressante, "la zone de gratuité" à Saint Jean en Royans (le 15 juin 2010 dernier, http://vercors-libertaire.blogspot....) : "Comme son nom l’indique, une zone de gratuité est un espace où tout est gratuit. Chacun peut apporter des objets ou venir en récupérer. La prise d’objets ne nécessite pas forcément un dépôt : il ne s’agit pas de troc mais d’une mise à disposition d’objets de façon entièrement libre. Le but est de créer de nouvelles modalités d’échange hors du système marchand (qui exclut nombre de personnes)."

Tout autre chose, les collectifs de consomm’acteurs :
Les AMAP (il y en a une à Villard de Lans, et d’autres collectifs tendent vers ce principe sur d’autres communes) ont réappris que consommer local et de qualité avait des vertus économiques, sociales et écologiques... Et chaque vendredi les membres discutent entre membres et producteurs, échanges, prennent leur panier de produis alimentaires locaux.
Raccourcissant le circuit de distribution, ils génèrent moins de frais, de pollution, participent à maintenir une agriculture de qualité localement, tout en épargnant souvent leur porte-feuille... et si en plus de tout cela ils font de vraies rencontres, ils sont heureux, ces consom’acteurs...

Plutôt orientés sur les produits d’entretien, les "Bio collectifs" (par exemple à La Chapelle et à Vassieux) repensent leurs achats pour rendre accessibles à tous (à la foi financièrement et sur le principe et la sensibilisation au sujet) les produits permettant de limiter notre impact sur l’environnement.

Il y a aussi l’idée à creuser de jeûne de consommation, de jeûne alimentaire notamment, idée au moins aussi ancienne que les religions... C’est ce que l’on propose aux vacanciers par exemple : "Dans notre société occidentale de surconsommation et de mal-bouffe, il est une nouvelle façon de passer des vacances de plus en plus populaire : le séjour « jeûne et bien-être ». Une semaine dans un coin reculé de France, au milieu de beaux paysages, loin du stress provoqué par les transports, les horaires surchargés et des sandwichs avalés sur le pouce (...) Nos séjours font partie d’une recherche de soi, témoigne Pierre Juveneton, qui propose des séjours de diète dans le Vercors. Dans un monde sans repères où tout bouge trop vite, c’est un moment d’ancrage et de stabilité où le rythme devient plus lent » (http://www.reforme.net/archive2/art...).

D’autres modèles existent ailleurs, comme les réseaux d’échanges de savoirs, de troc, de prêt... A priori pas encore très développés ici pour l’instant.

Il y a également matière à réflexion sur la “consommation de notre espace", en matière d’habitat par exemple... Et l’on voit quelques constructeurs pionniers de maison en paille et bois par exemple, dont l’un des objectifs est bien de limiter l’impact de leur bâtiment sur l’espace et l’environnement, à l’opposé de constructions plus industrielles.

Cette réflexion ne fait que commencer ici... Est-ce une tendance lourde ? Nos commerçants entreront-ils dans cette logique d’adaptation ? Comment créer des emploi "durables" ? ...

Si vous avez d’autres pistes, communiquez les ci-dessous !



Partagez cette info sur...


REAGIR / PROPOSER... Commentaires sous la responsabilité de leurs auteurs, sans engager l'auteur de l'aticle ci-dessus ou le site.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Pas de message anonyme ! Dîtes qui vous êtes (au moins le prénom) et laissez votre adresse email pour être prévenu(e) d'une éventuelle réponse...
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document




Les pages "village"...

Auberives-en-Royans ... Autrans ... Beaufort-sur-Gervanne ... Beauvoir-en-Royans ... Bouvante ... Chamaloc ... Château-Bernard ... Châtelus ... Châtillon-en-Diois ... Choranche ... Combovin ... Corrençon-en-Vercors ... Die ... Échevis ... Engins ... Gigors-et-Lozeron ... Glandage ... Grenoble ... Gresse-en-Vercors ... La-Chapelle-en-Vercors ... Lans-en-Vercors ... Léoncel ... Malleval ... Méaudre ... Oriol-en-Royans ... Ponet-et-Saint-Auban ... Pont-en-Royans ... Presles ... Rencurel ... Rochechinard ... Romeyer ... Saint-Agnan-en-Vercors ... Saint-Andéol ... Saint-André-en-Royans ... Saint-Gervais ... Saint-Hilaire du Touvet ... Saint-Jean-en-Royans ... Saint-Julien-en-Quint ... Saint-Julien-en-Vercors ... Saint-Laurent-en-Royans ... Saint-Martin-en-Vercors ... Saint-Martin-le-Colonel ... Saint-Nazaire-en-Royans ... Saint-Nizier-du-Moucherotte ... Saint-Romans ... Sainte-Croix ... Treschenu-Creyers ... Vachères-en-Quint ... Vassieux-en-Vercors ... Villard-de-Lans ...