Et vous, quel est votre Vercors ? Les résultats de l’enquête.

Initiatives-vercors.fr a interrogé plus de 330 personnes sur leur perception du Vercors.

Des sentiments, des chiffres, des avis... Rien d’une enquête "définitive", mais des pistes de réflexion sur ce qu’ils pensent de “leur Vercors”...
(informations méthodologiques en fin d’article).

1/ Quel est VOTRE Vercors ? Parlons librement...

Dans cette première partie, la parole était libre : Des questions ouvertes, qui ont permis de dégager plusieurs avis convergents et récurrents.

Qu’est-ce que vous ne voudriez absolument pas que le Vercors perde, qui vous paraît “fort” et important, qui vous plait vraiment ?

Florilège des souhaits qui reviennent le plus souvent...

- Le côté "villages" et la taille humaine ("ne pas trop grandir et rester simple !" "une population pas trop importante") et parfois même une envie "d’insulaire" (“rester un peu à part”).

- La nature protégée et préservée, ses paysages et son agriculture, la proximité avec la nature qui nous environne et la proximité avec les agriculteurs (circuits courts, fermes, vache villarde...). “Il faut rester rural, quitte à concentrer l’urbanisation”. La cohabitation nature/homme, “le fait de la cotoyer sans toujours vouloir la dompter", "la magie d’être rapidement en pleine nature".

- Son identité historique et naturelle, son caractère, son autonomie relative.

- Une identité sportive.

- Le côté familial revient régulièrement, tant pour les stations et les loisirs que pour la façon de vivre.

La notion principale d’équilibre revient donc souvent, pour l’équilibre de vie ou la relation avec la nature.

Avez-vous en tête une image ou un souvenir lié au Vercors qui vous a touché particulièrement ? (en bien ou en mal)

Beaucoup de positif sort des commentaires... mais pas seulement. Ils ont cité...

- les rencontres avec des gens, que ce soit en sport ou non...

- beaucoup de souvenirs de rencontres avec des animaux, effectivement si proches de nous...

- des lieux bien spécifiques, comme le grand Veymont, les hauts plateaux...

- des souvenirs d’enfance...

- la convivialité de certaines fêtes...

- la souffrance qui hante encore certains lieux, l’histoire...

- la nature, ce que l’on observe autour de nous...

- certains difficultés d’intégration en arrivant...

- des manifestations parfois incohérentes avec le côté "nature" du Vercors...

- des souvenirs de balades et randos.

Morceaux choisis parmi les témoignages...

"Je souhaite que le Vercors reste à l’abri des préoccupations matérialistes et de la course à la vitesse qui caractérisent la vie en ville".

"Vivre en Vercors est un bonheur que la nature nous offre, sachons humblement y vivre et l’apprécier".

"Vous avez bien de la chance de vivre dans un tel endroit !"

"Le Vercors est une bulle d’air qui nous protège du reste du monde, de sa folle accélération vers l’individualisme et le consumérisme".

Qu’est-ce qui vous manque sur le Vercors ?

Réponse la plus fréquente : Rien !
Elle n’a l’air de rien justement cette réponse à première vue, mais c’est en fait clair : Ils n’ont pas envie de chercher ailleurs, ni autre chose, ces “usagers du Vercors”.
Ainsi cette réponse d’un résident secondaire habitué du Vercors : "Quand je vais dans le Vercors c’est pour me ressourcer, donc je n’ai besoin que de la douceur de ses paysages apaisants".

Les habitants sont aussi majoritairement de cet avis, mais puisque rien ne semble parfait, voici leurs aspirations spécifiques :

- “Un peu plus d’emplois stables”. Le travail (plutôt le manque d’emplois) revient régulièrement dans les commentaires, au-delà des emplois liés au tourisme et de façon plus stable ou pérenne.

- La culture et les animations pour les jeunes adultes (20-30 ans) semble un point noir aussi, et l’on parle de salles de spectacles manquantes par exemple, surtout sur les 4 montagnes.

Au-delà des ces commentaires récurrents, voici quelques autres souhaits qui ont été communiqués plusieurs fois... Si vous aviez une baguette magique, vous l’utiliseriez pour...
- avoir un point d’eau...
- avoir un gymnase ; salle de sports couverte pour clubs sport collectifs (basket, volley...) ou d’autres activités. Il n’y aurait également pas assez de terrains de sport extérieurs pour les ados...
- avoir de meilleurs transports locaux, notamment pour les ados. C’est une demande récurrente partout, du Vercors “d’en haut” au Royans, à l’intérieur de chaque canton et en direction de Villard...
- avoir des boutiques de vêtements autres que de vêtements de sport ou ethniques, des boutiques de chaussures autres que de sport ... "Ceux qui vivent sur le plateau ne s’habillent pas qu’en polaire et en chaussures de rando " nous écrit-on plusieurs fois...
- une meilleure entente entre les villages et plus d’échanges...
- un meilleur accueil des nouveaux arrivants, des commerçants plus souriants...
- que les logements soient mieux accessibles....
- accès à des médecins spécialistes (ophtalmos, gynécologues).

Et pour finir, le prix de l’umour (mais en était-ce ?) à cette personne qui aimerait "des montagnes de + de 3000 mètres" !

2/ Quel est VOTRE Vercors ? Les chiffres.

Ils ont déplacé le curseur qui leur était proposé sur de nombreux sujets... Le tout dresse un portrait du Vercors vu par ses usagers.

Le Vercors est-il nature ?

A 93% oui, et ceci est unanime pour toutes les zones. Mais vous ne serez pas surpris...

Sportif ?

Sans surprise le Vercors est perçu comme un formidable terrain de jeux et de sport... Sentiment plus fort encore sur les 4 Montagnes (92% de oui).

Différent d’ailleurs ?

Ce fameux sentiment “insulaire” est fortement ressenti (le Vercors serait une sorte d’île, un peu séparée du monde, même si l’on aperçoit d’autres rivages), mais baisse sensiblement si l’on ne garde que les réponses des habitants (“oui” pour 53% des personnes interrogées sur les 4 Montagnes, 48% à Villard, 55% dans le Vercors drômois).

Mais est-ce positif ou négatif ? Il est des îles inhospitalières... Voyons cela :

Coupé du Monde ?

Vous ne jugez pas le Vercors trop coupé du “reste du monde” pour 62% d’entre vous (seulement 9% se sentent trop à l’écart).
C’est un peu plus nuancé sur le Vercors drômois, où 14% se sentent "coupés du Monde".

Le Vercors est-il facile à vivre ?

Le climat joue forcément son rôle dans cet important non à 30%, tout comme les difficultés d’emploi par exemple... Le Vercors n’est donc pas une île de carte postale clichée. Ce sentiment varie peu selon les zones sauf pour le Vercors drômois où 20% le trouvent facile à vivre.

Et pour les jeunes, est-ce difficile ?

C’est là une préoccupation, qui ressort aussi dans les commentaires libres.
A Villard on répond même Oui à 31%, et jusqu’à 39% dans le Vercors drômois.

Est-ce agréable de vivre ici ?

Oui, les difficultés n’entament pas le plaisir du lieu, loin de là, et ce quelques soient les territoires :

Au fond, le Vercors ne vous déçoit pas ?

C’est clair, vous savez à quoi vous attendre...

Enfin, le Vercors est-il surprenant ?

Notre capacité à nous laisser surpendre par le Vercors est intacte pour une majorité, mais plus faible sur les 4 Montagnes (45% seulement). Vous le trouvez même dans une autre question “plein de richesses” à 80% !

Résumons :

Le Vercors n’est pas facile tous les jours, il sait poser ses difficultés et problèmes, mais vous l’aimez fortement. Attachés, n’est-ce pas ?

Et par rapport à notre société, comment ressentez-vous le Vercors ?

Dans l’air du temps ?

Nos sondés sont franchement hésitants à appliquer ce qualificatif au Vercors... Cela veut-il dire que nous sommes en dehors du rythme de la société, ou bien en retard ?... Ou en avance ?... selon votre appréciation du temps présent ;-)

Vous l’avez aussi jugé, ce Vercors, en mouvement à 30%, contre 15% le jugeant “comme avant”.

Mais est-ce un mouvement de recul ?

Un petit "oui" donc (avec une pointe à 25% en Vercors dromois mais seulement 9% sur les 4 Montagnes) et un grand NON.

Vous le qualifiez même de “porteur d’avenir” à 47% et dynamique à 46% (avec seulement 6% d’entre vous le qualifiant de très peu dynamique).

Serions-nous trop individualistes, reproche souvent fait à notre société en général ?

D’après vous non ! (sentiment un peu plus nuancé néanmoins sur les 4 Montagnes).

Ressentez-vous un esprit d’équipe, ou plutôt une solidarité locale ?

Oui à 34% en moyenne, un beau 41% dans le Vercors drômois, mais un score qui plonge à 28% en 4 montagnes et 17% à Villard.

Nous, Nous et Eux...

Le Vercors est-il trop touristique ?

Chacun sent bien la présence touristique, et une presque majorité ne tranche pas sur son sentiment à ce sujet... Sentiment évidement assez différent selon les zones (vous êtes 10% à trouver le Vercors trop touristique dans le Vercors drômois, mais 26% à Villard (19% en 4 montagnes).

Trop urbanisé ?

L’envahissement urbain est davantage ressenti sur les 4 Montagnes (42% le ressentent, 9% pas du tout), et naturellement bien moins sur le Vercors dromois (“trop urbanisé” : 27%).

Trop peuplé ?

Oui pour 7% en moyenne donc, mais 10% en 4 montagnes et 15% à Villard de Lans... et non à 49% en moyenne mais 38% en 4 montagnes et 32% à Villard.

Alors, le Vercors est-il encore un territoire rural ?

Il est donc encore perçu comme tel malgré l’urbanisation (et la chute réelle du nombre d’exploitations agricoles). Vous n’êtes sur les 4 Montagnes plus que 40% à le juger “rural”.

Question emplois, en trouvez-vous assez ?

Non à 60% quand même... Et c’est encore plus dur sur le Vercors drômois, pour 83%.

Etes-vous actifs dans la vie locale, notamment associative, que ce soit sportive, culturelle, caritative ou autre ?

49% des personnes interrogées adhèrent ou participent à 1 ou 2 associations, 22% à plus de 2, ce qui est un vrai signe d’engagement. Seuls 29% déclinent les multiples propositions et offres.
Cet engagement est un peu plus fort en 4 Montagnes (seuls 26% n’adhérent pas), territoire où les associations sont peut-être plus nombreuses.

En comparaison, au niveau national, 33% des français adhèrent à au moins une association, contre 71% en Vercors donc.

Le caractère historique du Vercors est-il encore présent ?

Ce "oui" est un peu plus fort chez les non résidents principaux que chez les habitants, dont la mémoire se raccourcit un peu (69% en moyenne pour les habitants du Vercors drômois et des 4 montagnes).

Et demain ?

Habitant(e) du Vercors depuis au moins 1 an, aimeriez-vous y rester longtemps ?

C’est un vote unanime, oui à 82% ! (87% pour les 4 Montagnes, 75% pour le Vercors dromois).

Et les usagers réguliers du Vercors n’habitant pas sur place, aimeraient-ils y revenir souvent ?
C’est oui à 92%.

N’hésitez-pas à réagir ci-dessous à cette enquête...
Merci à tous les participants de l’enquête ;-)

Méthodologie : 345 personnes ont répondu sur notre site www.initiatives-vercors.fr fin 2010 et début 2011. 332 réponses complètes ont été retenues.
Aucune sélection n’a été faite sur les personnes interrogées, qui pouvaient habiter sur le Vercors ou pas, mais une segmentation a été faite par zone du Vercors lorsque c’était pertinent.
Voyez ci-dessous le détail des chiffres par zones habitées ou visitées, mais c’est essentiellement le Vercors "d’en haut".



Partagez cette info sur...


REAGIR / PROPOSER... Commentaires sous la responsabilité de leurs auteurs, sans engager l'auteur de l'aticle ci-dessus ou le site.

Messages

    Bonjour,

    Est-il possible de savoir si il y a eu plusieurs réponses côté Est ( Vercors/Trièves ) Gervanne, Royans, Diois ?

    et la proportion de résidents secondaires ( venant tous les w e ou en vacances )

    Merci beaucoup d’une réponse
    et cela a pris le temps mais Belle Initiative ! Je relaie sur fcbk Vercors et Les grandes Traversées du Vercors .

    Amicalement, Agnès Trégret

    • Bonjour,
      Voici quelques chiffres pour préciser cela...

      Ce sont essentiellement des habitants des 4 Montagnes (60%) du Vercors drômois (14%), du Royans (6%). Il y a ensuite 16% de "résidents secondaires ou habitués du Vercors mais n’y résidant pas".

      Les 4 % restant se répartissent entre les autres zones du Vercors (Trièves, Diois...) donc des zones peu représentées sur cette enquête.

    • Bonjour et merci beaucoup pour la réponse.
      Il n’empêche que ce petit état des pensées est intéressant car hors sondage institutionnel.

      A. Trégret

    une pompe GPL serait la bienvenue compte tenu du nombre de véhicules qui sont équipés de ce mode de carburation sur le vercors

    • Tout à fait ! pour ma part je dois filer sur Pont de Claix ( du coup je cumule pour les courses alimentaires ) . J’ai posé la question à Monestier de Clermont mais rien n’est envisagé à ce niveau là . Dommage car malgré le morceau d’autoroute qui permet d’éviter ce chef lieu de très nombreux touristes du w e ou vacanciers ( en + donc des résidents de tout le Trièves ) passent devant la station service , bien située .

    Pour faire suite aux résultats de l’enquête, mais sans idée de polémique, car cette démarche est un angle d’approche complémentaire permettant une libre expression des habitants et de leur ressenti. Néanmoins, il apparaît une notion floue quant à la définition géographique du Vercors ! En effet, l’analyse de l’enquête met principalement en avant les réponses des territoires "d’en haut". Est ce lié au panel de personnes qui ont répondu ou car cette notion géographique se limite au territoire d’altitude ? A t on plus le sentiment d’habiter le Vercors lorsqu’on est sur les plateaux que sur la zone de Piémont ?

    Cela pose, à mon sens, la question des limites territoriales qui auraient peut être du faire soit l’objet d’un préambule soit de questions complémentaires afin de mieux connaître le ressenti d’appartenance des habitants du haut mais aussi du bas à l’espace Vercors. En effet, ce sentiment d’insularité mis en avant ne saurait être réellement partagé par les habitants du Piémont. Cette même notion m’apparaît également à pondérer car une large majorité, des habitants actifs du territoire (du haut comme du bas), travaille à l’extérieur du territoire. Pour prolonger l’image, si le Vercors ressemble à une île, cette île possède néanmoins plusieurs grands ponts avec le continent ! De là une nette différence entre le ressenti (voire le rêvé) avec la réalité quotidienne de l’espace Vercors apportée par les données statistiques de l’Insee...

    • Vous faites bien d’aborder ce point ; voici des précisions : Les personnes qui ont répondu sont essentiellement des habitants du Vercors "d’en haut" :
      4 Montagnes (60%) du Vercors drômois (14%), du Royans (6%). Il y a ensuite 16% de "résidents secondaires ou habitués du Vercors mais n’y résidant pas".

      Les 4 % restant se répartissent entre les autres zones du Vercors (Trièves,, Diois...) donc des zones peu représentées sur cette enquête.

    Bonjour,
    Oui j’ ai participé a cette enquête sur le VERCORS , mais en touriste avec soleil et bon accueil et toutes les bonnes choses qui nous sont offertes,
    je m’ interroge sur la vie des résidents..... coté médical y a - t -il des médecins .... en rapport avec la population, et la dispersion des habitants, ne
    rêvons pas..... en ce domaine connaissant l’ exigeance de nos contemporain pour être "bien" servi........ je doute d’un afflux de population, mais gardez
    nous des espaces de nature et bon air, Merci, Fannie
    P.S Comment nommez - vous les habitants du Vercors ?

    Les résultats de votre enquête sont sympas.
    Je suis un résident secondaire qui apprécie les "gens du coin" autant que la Nature du Vercors.
    Mon "coin " préféré : les forêts oubliées des touristes comme moi et leurs clairières rares et donc précieuses qui, au lever du soleil ou à la nuit tombée laissent apparaître ses sauvages habitants.
    Pour les commerçants de Villard de Lans : mention spéciale à "Popeye" ;
    Nous aimons aussi nous retrouver dans une montagne modeste qui possède une vie, loin de la station de ski classique abandonnée 6 mois et excessive pendant la saison d’hiver.
    Un défaut : une neige forcément capricieuse
    Un avantage : ce caprice nous épargne l’invasion des ouchankas de la Savoie.

    Et bien voilà un résultat qui ne heurtera personne !!! (Enfin presque) ....
    Les auteurs sont-ils en attente de subvention ?
    Pourquoi ne dites vous rien sur "l’absence de concurrence" en commerce moyenne surface, la dérive dans l’agriculture (captation des aides par les plus influents), la politique tarifaire exagérée de la SEVLC, la qualité calamiteuse de bon nombre de restaurants et de l’accueil touristique en général, la gestion approximative des régies, le désespoir des jeunes (alcool et drogue ...) ?
    Désolé mais tout n’est pas aussi rose que vous le dites dans le parking à bobos ...
    Je doute que vous ayez l’honnêteté de poster ce commentaire...
    Alain LEGENDRE

    • Navrés que ça ne vous ait pas plus, mais ça n’est "que" l’avis de 300 personnes ;-) Sur certains de vos sujets, ils sont d’accord avec vous d’ailleurs (les jeunes par exemple).
      Et non, pas de demande de subvention en vue ;-)

    Bonjour,

    J’apprécie le sondage, les réponses sont intéressantes, mais j’aurais deux remarques :
    - j’ai l’impression qu’il n’y a pas les réponses a toutes les questions posées, avez-vous bien tout mis dans le résultat publie ? Peut-être n’ai-je pas bonne mémoire.
    - je ne suis pas toujours d’accord avec l’analyse des résultats comme vous le proposez. Exemples : Les 7% qui estiment que le vercors est trop peuplé n’ont visiblement pas un avis très objectif, idem pour Les 40% qui le trouvent trop urbanisé. Quiconque a déjà vécu ailleurs le sait. Et demander aux gens qui vivent ici si cela est agréable, cela frise l’évidence... La réponse n’a vraiment aucun intérêt ! Mais la réponse a la question de savoir si le Vercors est coupe du monde mériterait une analyse très fine, les raisons non dites sont peut-être a prendre en compte pour l’évolution du territoire. En résume, l’analyse n’est pas au niveau de ce que l’on aurait pu espérer.
    Pouvez-vous reprendre l’analyse ?
    Merci du travail quand même, cordialement,

    • Merci de votre commentaire.

      j’ai l’impression qu’il n’y a pas les réponses a toutes les questions posées, avez-vous bien tout mis dans le résultat publie ?

      En résume, l’analyse n’est pas au niveau de ce que l’on aurait pu espérer. Pouvez-vous reprendre l’analyse ?

      Sur ces deux points : Certaines questions se sont révélées peu pertinentes, et ont donc été supprimées, mais très peu en fait. Avez-vous un souvenir plus précis de ce qui vous paraît manquant ?
      Quant à affiner plus encore, c’est difficile avec un échantillon de 330 personnes. Affiner, c’est faire des recoupements entre des extraits, mais lorsque l’on détaille trop on commence à présenter l’avis de très peu de personnes comme représentatif, et là c’est mentir... en dessous de 200 personnes aucun intérêt à donner des chiffres.
      Désolés et nous aurions aimé vous proposer mieux, mais il faut rester honnête et cohérents avec les chiffres ; il faudrait au moins 500 réponses (et encore, sur un territoire plus restreint) pour aller plus loin.

      Et demander aux gens qui vivent ici si cela est agréable, cela frise l’évidence... La réponse n’a vraiment aucun intérêt !

      Cela n’est que votre avis, vous noterez que 8% des personnes ne sont pas du même, laissons leur le droit de s’exprimer quand même ;-)

      Les 7% qui estiment que le vercors est trop peuplé n’ont visiblement pas un avis très objectif, idem pour Les 40% qui le trouvent trop urbanisé. Quiconque a déjà vécu ailleurs le sait.

      Sans vouloir répondre à la place de l’ensemble des "usagers du Vercors"... voici un commentaire à notre tour sur ce point :
      Disons que tout est question de point de vue, et c’est justement l’ensemble des points de vue que nous avons cherché, pas le dominant ou celui qui semble évident a priori. Pour certains, voir les constructions gagner des espaces est inquiétant. c’est donc "par rapport à avant" ou bien par rapport aux espaces du Vercors que ceux-là s’inquiètent peut-être. Ce n’est pas par rapport à ailleurs sans doute (d’ailleurs, on n’habite pas le Vercors par choix si on aime habiter en ville en général ;-)

    Bonjour,

    Tout d’abord merci d’avoir pris le temps de réaliser et d’analyser cette enquête.
    Certains la critique ; moi je dirais qu’elle a le mérite d’exister.
    Ma question :
    Va -t-il y avoir une suite ?
    Est-ce qu’en repartant des thématiques principales qu’elle soulève, pendant et après... :
    Quelle place pour les jeunes, Espaces de culturels pour les jeunes adultes, Diversité des commerces pour les locaux (vêtements et autres), Qualité et diversité des restaurants..., Pompe pour les véhicules aux gaz.... )
    ... Y aura-t-il une seconde réflexion (sous forme de sondage ou pas) afin d’affiner ces sujets et les rendre encore plus pertinents et constructifs ?
    Voilà.
    Merci encore pour ce site, véritable lieu d’échange et témoins d’un dynamisme local, quoiqu’il en soit.
    Claire

    • Merci de votre commentaire.

      Nous ferons d’autres enquêtes en effet, mais il n’est pas dans notre rôle (ou plutôt dans nos moyens) de faire une réelle étude de marché ou d’opinion, qui demande des moyens supplémentaires.
      Par ailleurs la CCMV a déjà fait réaliser une longue étude très poussée, complémentaire (elle concerne l’état de notre économie et la répartition de nos achats, et pas l’avis des habitants, ce qui est différent mais en dit long).

    Bonjour,
    Depuis 6 ans que je suis venu m’installer à la retraite à La Chapelle après 40 année à Grenoble, je suis frappé par la quasi inexistence de transports en commun qui fait que mon secret espoir de retraité de ne plus utiliser la voiture (ce que j’aurais pu faire en restant à grenoble) est complètement impossible dans le vercors-sud. Pour le reste de l’enquête je m’y retrouve très bien
    jean-luc

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Pas de message anonyme ! Dîtes qui vous êtes (au moins le prénom) et laissez votre adresse email pour être prévenu(e) d'une éventuelle réponse...
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document




Les pages "village"...

Auberives-en-Royans ... Autrans ... Beaufort-sur-Gervanne ... Beauvoir-en-Royans ... Bouvante ... Chamaloc ... Château-Bernard ... Châtelus ... Châtillon-en-Diois ... Choranche ... Combovin ... Corrençon-en-Vercors ... Die ... Échevis ... Engins ... Gigors-et-Lozeron ... Glandage ... Grenoble ... Gresse-en-Vercors ... La-Chapelle-en-Vercors ... Lans-en-Vercors ... Léoncel ... Malleval ... Méaudre ... Oriol-en-Royans ... Ponet-et-Saint-Auban ... Pont-en-Royans ... Presles ... Rencurel ... Rochechinard ... Romeyer ... Saint-Agnan-en-Vercors ... Saint-Andéol ... Saint-André-en-Royans ... Saint-Gervais ... Saint-Hilaire du Touvet ... Saint-Jean-en-Royans ... Saint-Julien-en-Quint ... Saint-Julien-en-Vercors ... Saint-Laurent-en-Royans ... Saint-Martin-en-Vercors ... Saint-Martin-le-Colonel ... Saint-Nazaire-en-Royans ... Saint-Nizier-du-Moucherotte ... Saint-Romans ... Sainte-Croix ... Treschenu-Creyers ... Vachères-en-Quint ... Vassieux-en-Vercors ... Villard-de-Lans ...