LMDES : le match d’une vie, à Saint Jean en Royans

Une histoire formidable nous est racontée ici... Prenez un peu de temps pour la lire, elle le mérite...

LE MATCH D’UNE VIE

Il était une fois un village gaulois.

St Jean. Un pays : le Royans, à l’ombre du Vercors, tout près des Grands Goulets. Les Allobroges, jadis, s’y abritèrent. Farouches guerriers, des résistants dans l’âme. Terre de rugby. De ravioles aussi.

Une équipe de jeunes : « Les cadets du SC Royannais », entraînés par un coach à nulle autre pareille. Le béret sur la tête, et la main sur le coeur. Truculent, bondissant, et homme de paroles. Généreux, fort en gueule : voilà notre héros.
Alain THOMAS, dit « La Tomme ». Peut-être autant pour ses fameux casse-croûtes, où la tomme fait bon ménage avec le Gamay et le fromage de tête, que pour son patronyme. Un terroir, une équipe : des jeunes, qui pourraient vivre des jours heureux : 17 ans, l’âge de toutes les insouciances.

Up and under, regroupement, mêlée fermée. Tout bascule le 11 octobre 1997. L’un de ces jours qui change le cours d’une vie. Etienne, l’un des plus vaillants des cadets, ne se relève plus. Blessé grièvement sur le pré, Etienne ne remarchera plus. Plus jamais. Le ciel tombe sur la tête de cette équipe.
De cette terrible épreuve va naître, par la grâce d’une Equipe, un de ces élans de résistance, de solidarité, qui vous font croire en l’homme. Alain, la « Tomme », le coach, n’est pas de ceux qui reculent devant les difficultés. Il va relever par, pour et avec le Groupe, le défi d’une vie.

De son riche passé rugbystique, Alain a gardé les valeurs, la solidarité surtout, qu’il aime faire partager à ses petits. Lors de l’entraînement qui suit, il leur parle : « On a deux façons de prendre l’accident d’Etienne : la première, on arrête le rugby car c’est un sport de cons, où l’on peut se blesser grièvement. La deuxième, on continue et on est champions de France pour Etienne ! Maintenant on se change, on va sur le pré, on fait un peu de rugby, on prend la douche et chacun me dit ce qu’il a décidé. »

Ce soir là, les jeunes s’entrainèrent comme jamais. Il fallut même que le coach les arrête. Après la douche, les 22 joueurs, unanimes, décidèrent de relever le challenge : ils seraient Champions de France pour Etienne.

Aventure humaine peu ordinaire : ces 22 joueurs vont aller au bout de leur rêve. Le miracle se produit : match après match, tour après tour, ils surmontent tous les obstacles. Le petit village écarte les grosses écuries… et parvient en finale, à Brive, haut lieu de l’ovalie.

La préparation du match est l’une des plus difficiles que le coach ait eu à gérer : ses joueurs sont en larmes. Aucun mot ne sort. Gorge nouée. Alain n’arrive pas à leur parler. Chaque fois, ses mots sont noyés par l’émotion. Il sort du vestiaire, se passe un peu d’eau sur le visage, rentre à nouveau. Rien n’y fait, les mots ne sortent pas. Alors, il réunit ses petits, ils se serrent tous très fort. Communion des esprits et des corps. Ils rentrent sur le terrain la rage au coeur. Tout donner pour Etienne.

Combat par trop inégal. Submergés, le sortilège prend fin. Les Cadets du Royans ne gagnent pas la finale. Battus, abattus, mais pas vaincus.

Le coach rentre sur le terrain, relève ses joueurs un à un, les rassemble « Nous n’avons pas le droit de pleurer, on a réussi, maintenant on fait le tour du stade et on fait la fête ». L’équipe accomplit un tour du stade de Brive, le public les applaudit. Les champions leur font une haie d’honneur. Au retour, la fête avec les supporters.

25 joueurs, qui physiquement rendent 10 cm et 15kg à chaque adversaire, ont pu soulever des montagnes, se hisser en finale, atteindre leur objectif. Preuve qu’une équipe, animée par une même passion, peut réaliser des choses extraordinaires. Mais l’histoire n’est pas finie… et le match d’Etienne, perdu à Brive, va devenir pour cette équipe le match d’une vie.

Ensuite ?

Après cet événement, un grand élan de solidarité se met en place dans le village. Les matchs de bienfaisance, les fêtes : tout est bon pour aider Etienne et sa famille. Au bout d’un an Etienne sort de son centre de rééducation. L’équipe des cadets l’attend, l’entoure. Avec leur coach, ils créent Le Match d’Etienne, une association dont le but est de permettre à Etienne de gagner son nouveau challenge, vivre avec son handicap en toute autonomie.

Un premier emploi est trouvé pour Etienne. Hélas, de courte durée.

Pas découragé, Alain, l’infatigable coach et un groupe d’amis industriels du monde du rugby, décident, en 1999, de créer un atelier protégé pour faciliter l’insertion de personnes handicapées physiques en zone rurale.

Ils créent une association, Le Match D’Etienne Services (LMDES). Le coach est élu Président. Serge RIONDET et Alain MAILLET vont l’aider à bâtir le dossier pour avoir l’agrément Atelier Protégé. Lourdeur administrative, pesanteur, inertie… Le temps passe, mais la ruse et la combativité de « La Tomme » va en avoir raison. Après tout, quand il jouait demi de mêlée du FCG, en Première Division Nationale, des packs, des « gros », il en a contourné bien d’autres…

Longue gestation. Après 4 ans de démarches, de présentations et de négociations nos trois amis sont un peu remontés et lors de la dernière réunion de préparation avant la commission d’attribution des agréments, la responsable de la DRTEFP donne le nom du responsable de L’UNEA (Syndicat des Entreprises Adaptées), M Denis SIMIAND. Elle précise qu’il est très influent et qu’il peut aider à obtenir l’agrément demandé.

Interception, le feu follet s’engouffre dans la brèche. Notre Président interpelle Serge et Alain. « Denis SIMIAND si c’est le même, c’est un joueur de rugby de Chambéry, nous avons été deux ans étudiants à la faculté de Grenoble ». Alain contacte Denis, le lendemain rendez-vous à Chambéry avec Alain et Serge, explication du projet et validation par Denis.

Lors de la réunion de la commission l’agrément est validé. Après 4 ans de négociation, LMDES va enfin pouvoir s’ouvrir l’Atelier Protégé.

Pendant les négociations avec la DRTEFP, ETIENNE et Alain ne restent pas inactifs. En 1999 ils écrivent à différents réseaux d’aide aux créateurs d’entreprise. Xavier RICHARD du Réseau Entreprendre Drôme Ardèche vient les rencontrer. Après une journée passée à présenter notre projet, le courant passe bien, Xavier est prêt à les soutenir. Le seul souci c’est que sans agrément ils ne peuvent pas attaquer leurs activités.

Xavier ne les oublie pas. En octobre 2003 il rappelle le Président. Celui-ci lui précise que la réunion d’attribution des agréments par la DRTEFP est en novembre. Malheureusement il ne ferait pas partie de son Réseau car le comité directeur a voté les statuts de LMDES. LMDES est gérée par une association.

Xavier présente le nouveau challenge du Réseau Entreprendre, Entreprendre Autrement réservé aux associations et entreprises sociales. En 2004 LMDES est lauréat du Réseau Entreprendre Drôme Ardèche, ce qui ouvre à LMDES les portes des 300 entreprises adhérentes au réseau et le soutien d’un parrain : Marc CHAMBOST. Cet industriel romanais, admirable, s’est révélé toujours disponible pour conseiller, soutenir, aider tout simplement à la réussite de LMDES.

Lors de la remise des trophées de la promotion 2004, organisée par le Réseau Entreprendre Drôme Ardèche, LMDES, lauréat, fait une rencontre inattendue, et déterminante.

Le 22 avril 2005, Fête des lauréats 2004 du Réseau Entreprendre Drôme Ardèche, le parrain de la promotion n’est autre que M Franck RIBOUD (Président de Danone). Moment unique, à la fin de la fête, ce grand patron distribue des cartes de visite et dit « Si vous avez besoin, n’hésitez pas à me contacter ». Main tendue inoubliable, que notre coach va savoir saisir.

Le lendemain, Alain envoie un mail à M Frank RIBOUD. Il veut savoir si un homme de ce niveau peut apporter son soutien à LMDES avec ses cinq salariés dont 3 Handi-capables. Le lundi qui suit, le Directeur de la communication de Danone appelle Alain, puis c’est au tour du Directeur du Marketing. Après quelques mois de négociation LMDES obtient le marché de l’envoi de la lettre des actionnaires de Danone (200 000 envois 2 fois par an, 40 k€ de chiffre d’affaires).

Ce marché inespéré va complètement changer la vie de l’Atelier. Permettre la transformation de l’essai. La DRTEFP accorde 7 nouveaux postes. La Poste de Valence affecte un commercial pour accompagner le développement de l’activité de routage de LMDES. Il n’y a plus de routeur en Drôme Ardèche. Encore une fois, notre coach demi de mêlée d’élite a su, de la masse, extirper le bon ballon et lâcher les trois quarts… Tout s’enchaîne.

Grâce à l’augmentation des effectifs LMDES a pu développer le travail à façon. L’équipe est composée de 15 équipiers. Le bien-être des salariés est une priorité à LMDES. Les Handi-capables, comme les appelle Alain, choisissent leur horaire de travail. Joël travaille de 8 à 10 et de 13 à 15h, Yvette travaille le matin, Philippe 2 jours par semaine, en fait c’est aux encadrants de planifier le travail. Flexibilité : LMDES est une Entreprise Adaptée avec un grand A.

Dans cette équipe le Président transmet les valeurs chères au monde du rugby : la solidarité, la générosité, l’écoute. Ne jamais laisser un équipier au bord du chemin.

Dans chaque équipe on retrouve des leaders naturels, relais du capitaine, et LMDES n’échappe pas à la règle. Les 2 Handi-capables, personnages hors normes, valent que leur portrait soit brossé :

Pascal GAGNERE, cassé dans un accident de la route. Quand on dit cassé, ici le mot a tout son sens. Pascal, suite à un accident, souffre de 52 fractures, son diagnostic vital est très critique. Après 2 ans de rééducation à St Hilaire du Touvet il sort « debout ». Ses galères commencent, de petits jobs en petits jobs il n’arrive pas à trouver sa place. Aucun ne veut embaucher dans son entreprise une personne avec une reconnaissance de travailleur handicapé, même si elle tient debout. Surtout lorsque que les recruteurs lisent son CV où il est précisé qu’il est réparé après avoir été tout cassé…

Patricia une des amis du Président, responsable du CMUD de St Hilaire du Touvet lui présente Pascal. « C’est un homme qui ne lâche rien, si tu lui fais confiance, il va s’approprier ton projet et tu n’aura pas à le regretter ». Après un long échange sur le pourquoi de LMDES et sur ses motivations pour nous rejoindre, le Président intègre Pascal à l’équipe.

Le deuxième personnage clé, Anthony MARIE, en fauteuil depuis la naissance, lui, personne ne veut l’embaucher. Malgré tous ses atouts il est en fauteuil, il porte des « culs de bouteilles » pour voir, et il a un peu les mains tordues. Un personnage qu’aucun chasseur de têtes n’aimerait avoir dans son carnet d’adresse…

Anthony se présente à LMDES pour son entretien d’embauche. Il a fait 70km dans sa voiture sans permis pour le job. A 35 ans, personne ne lui a donné sa chance.

LMDES loue un ancien local industriel. À l’entrée des bureaux il y a une affiche : attention à la marche (les gens en fauteuil passent par la porte l’atelier). Lui, ouvre la porte, saute la 1ère marche mais comme il y en a deux, tombe les bras en croix dans le bureau. Nanette, la secrétaire appelle le Président toute affolée « viens vite ton rendez-vous est tombé dans le bureau. ». Notre Président attrape le gaillard sous les épaules et le repose sur son fauteuil.

Heureusement pas de mal. Après l’entretien le gars a le profil pour intégrer l’équipe. Mais il est hors de question qu’il fasse 70km avec sa voiturette sans permis pour venir travailler. La seule condition pour intégrer LMDES posée par le Président « Trouvez un appartement dans le Royans et vous êtes embauché ». Quelques jours plus tard, Anthony rappelle… et renonce, n’ayant pas trouvé d’appartement adapté dans le Royans.

Six mois plus tard, toujours à la recherche d’équipiers, notre Président rappelle Anthony. Il lui précise que le challenge tient toujours. Le lendemain Anthony revient, il oublie encore les marches, la secrétaire appelle le Président qui le ramasse et l’installe sur son fauteuil. Et là tout content Anthony dit : « j’ai trouvé un appartement », le Président conclut : « OK t’es embauché ».

Ces deux hommes Pascal et Anthony sont devenus les deux leaders naturels de LMDES, une entreprise où ils sont considérés et où ils peuvent faire partager leurs idées sur la façon de vivre le handicap, de communiquer, de motiver les équipiers de LMDES. Ils sont à l’écoute de toute l’équipe. LMDES leur a permis de s’intégrer dans la société. Ils sont considérés comme des travailleurs et non plus comme des assistés. Ils connaissent tout le monde dans St Jean, souvent ils sortent ensemble, ils sont complètement intégrés.

Un autre personnage atypique est venu rejoindre l’équipe. Les fidèles dirigeants du comité directeur sont toujours là, ils apportent toujours leur contribution au bon développement de LMDES. Serge met en relation Alain avec Patrice CHEVAL un chef d’entreprise qui gère 180 salariés. Il a créé un nouveau type de panneaux de signalisation des chantiers routiers en polypropylène, plus économiques, plus légers, et surtout personnalisables. Toujours à la recherche de niches, notre Président et son équipe décident de développer ce concept. Ces panneaux ont reçu tous les agréments. Cette activité a permis de créer 3 emplois à LMDES. Patrice soutient LMDES, il espère que ce nouveau marché va faire un carton et permettre de créer pleins d’emplois d’Handi-capables à LMDES.

Apporter de la jeunesse dans l’équipe.

Puisque toute l’équipe dirigeante est bénévole, il est fait appel à des jeunes, dont la mission sera d’encadrer. La confiance donnée par LMDES va contribuer à leur intégration.

Le premier, un étudiant en fin de Master, Romain LEGAL. Ce garçon apporte à LMDES sa puissance commerciale. À la fin de son stage il demande s’il peut rester : il n’a pas trouvé de job qui lui convienne. Il passe un deal avec le Président : il reste à LMDES tant qu’il veut et dès qu’il trouve un job qui lui plaît, il peut partir. Ainsi, un an plus tard, fort de cette expérience, Romain a pu mieux négocier son nouveau job. Il est maintenant rentré au comité directeur de LMDES.

Deux autres jeunes étudiants sont venus rejoindre l’équipe, Marine THOMAS et Romain BOUVAREL. Marine détient un BTS de gestion PMI-PME et Romain un master de Gestion et Commerce. Dans la nouvelle équipe, Marine est en charge de la gestion du personnel, et Romain de la gestion commerciale et organisationnelle. Tous deux encadrent un jeune chef de production Ludovic CRETIEN qui a 20 ans lui aussi. Ludovic n’a pas de diplôme, mais juste un cœur énorme et une très forte capacité d’adaptation.

2006-2008 : LMDES passe progressivement de 8 à 25 salariés. Ces trois jeunes de 20 ans bien encadrés par le comité directeur ont participé au développement de LMDES tout en respectant ses valeurs fondamentales.

Romain après deux ans avec LMDES a créé son entreprise de consulting. Toujours très présent à LMDES, il participe encore activement à son développement. Ludovic est parti s’épanouir dans sa région d’origine.

Des mêlées solides sortent les bons ballons. Du réseau les opportunités.

Lors d’une manifestation handisport, organisée par son employeur EDF-GDF, une amie, Valérie présente au Président un jeune tétraplégique, Vincent BOURY, qui joue au tennis de table. Avec Vincent, le Président passe la soirée à parler du sport pratiqué par les athlètes handicapés. Vincent lui fait découvrir un monde qu’il ne connaît pas. Les athlètes handicapés de haut niveau ne bénéficient d’aucune aide, ils doivent financer leurs déplacements, leurs entraîneurs et négocier, s’ils ont la chance d’avoir un emploi, avec leur employeur des détachements pour participer à leurs compétitions.

Vincent précise que, vu son classement mondial, il peut participer aux Jeux Paralympiques de Sydney 2004, mais sans sponsors pour financer son voyage il n’ira pas. Sans hésiter, le Président appelle quelques amis entrepreneurs du monde du rugby et en huit jours la somme est réunie.

Depuis, Vincent Boury est devenu Champion Olympique de tennis de table handisport à Pékin en 2008. Numéro 1 mondial depuis 2007.

Là aussi : du coup de main en viendra un autre en retour. Vincent est le type d’homme qui a surmonté son handicap. Toujours aux quatre coins de la planète pour jouer au tennis de table, il est constamment à la recherche de nouveautés pour accroître son autonomie.

Un jour, il appelle le Président « Bonjour, avec deux potes nous avons créé un Fauteuil Electrique Tout Terrain, est-ce que tu es partant pour nous aider à développer et à commercialiser ce FTT ? ».

Banco. Après une rencontre avec les deux innovateurs, le Président donne son accord. LMDES va mettre en place une équipe pour monter, commercialiser et développer ce moyen de déplacement extraordinaire pour les personnes à mobilité réduite. Un FTT avec une autonomie de 100 km et qui peut franchir 2 000 m de dénivelé. Un nouveau challenge à relever pour les Handi-capables de LMDES.

Autre rencontre, autre opportunité saisie : Marie-Thérèse MEYER contacte Alain. Elle est présidente d’une association HSI à St Marcel-lés-Valence qui aide à l’insertion de personnes handicapées dans le monde ordinaire du travail. Marie-Thérèse est atteinte d’une malformation des membres supérieurs. Son association n’a plus les moyens financiers de continuer son activité d’aide aux handicapés. Elle est aussi présidente bénévole et utilise les mêmes mots quand elle parle de handicap que le Président.

Ce dernier convoque le comité d’éthique et demande que l’on vote la fusion de LMDES et HSI. LMDES prendra à sa charge la partie commerciale, la location des locaux, le salaire de Marie-Thérèse et d’une personne handicapée. HSI continuera à faciliter l’insertion des personnes handicapées dans le monde ordinaire et à promouvoir ses activités sociales. HSI sera hébergé gracieusement dans les locaux de LMDES.

Voilà. Notre coach-président ne sait pas si le hasard fait bien les choses… mais avec son équipe le hasard des rencontres a permis de créer LMDES. En retour, LMDES lui permet de vivre une extraordinaire aventure.

Nous sommes des « Handi-capables », c’est ainsi que les équipiers de LMDES se présentent. Sans ses Handi-capables, LMDES ne serait pas devenue cette Entreprise Adaptée reconnue pour la qualité de ses prestations et des services apportés à ses partenaires.

C’est grâce à l’investissement, à l’envie de ne rien lâcher, de relever tous les challenges que l’équipe d’Handi-capables se développe. Chaque jour passé à l’atelier est une véritable leçon de vie. Personne ne se plaint, les handi-capables sont là, présents avec leur handicap. Avec eux on oublie nos petits bobos. Inspiration. Comment se plaindre lorsque l’on voit la volonté de ces personnes ? Ils ont à démontrer qu’ils sont aussi performants, si ce n’est plus, que des valides.

LMDES, en grandissant, est devenue au fil des années un facilitateur, associant les personnes porteuses d’un handicap, à l’élaboration et la mise en œuvre du projet de vie. Elle naît du besoin local repéré, sa particularité : faciliter l’emploi de personnes Handicapées Moteurs. Le Président, les membres du comité directeur et d’éthique composé de 13 membres sont tous bénévoles. Une équipe composée de nombreux anciens rugbymen. Le Président a apporté toutes les valeurs du rugby, la solidarité, la générosité et le soutien.

« Vous savez » dit-il, « le rugby est le seul sport où l’on doit se passer le ballon en arrière pour avancer. Si je suis devant le porteur du ballon, je suis hors jeu. C’est pourquoi dans notre charte nous avons mis quelques fondamentaux.  »

Le respect de la personne s’inscrit au cœur de l’éthique de LMDES. La charte des fondamentaux de LMDES, récemment définie, illustre les valeurs de son fondateur : « Les droits de la personne commandent nos relations aux autres. Nous privilégions le dialogue qui fonde la confiance et l’ouverture aux autres ».

« Responsables de nos activités sur tout le milieu naturel ou humain, nous faisons du respect de l’environnement un critère majeur de nos choix industriels.

Nous mettons la performance de chacun dans l’exercice de son métier et celle de LMDES dans chacune de ses activités au service du client. La valeur ainsi créée grâce à la coopération et le travail en réseau de tous, employés et comité directeur, contribue à la croissance rentable et durable de LMDES ; elle profite à tous clients, salariés.

Facilitateur associant les personnes porteuses de handicap à l’élaboration et la mise en œuvre du projet de vie, nous soutenons le droit au travail pour tous. Nous choisissons d’exercer notre responsabilité d’entrepreneur en agissant contre l’exclusion. Nous voulons contribuer à développer l’accès au travail pour les personnes porteuses d’un handicap.

Salariés et comité directeur de LMDES qui se trouvent à la croisée d’intérêts multiples, nous faisons de l’intégrité notre mode de conduite avec tous nos interlocuteurs et partenaires. Elle exclut toute corruption et commande d’agir avec droiture, honnêteté et volonté de transparence.

Ces valeurs dans lesquelles nous nous reconnaissons et que nous nous engageons à faire vivre chacune pour elle-même et tous ensembles, confortent notre adhésion éthique dans le développement durable.

Nos activités nous engagent vis à vis de tous nos clients ; elles nous engagent aussi auprès de nos équipiers pour l’accès de tous à l’emploi dans une croissance durable et solidaire. C’est bien là le sens du développement durable auquel LMDES croit et entend valider à travers des objectifs conjoints de performance économique et de solidarité.

LMDES, en assumant ces valeurs de partage et solidarité, se distingue ainsi par une volonté commune de servir l’intérêt général et le développement durable en déployant sur le marché sa capacité technique, industrielle, économique de création de valeur.

Les femmes et les hommes de LMDES sont attachés à respecter et promouvoir, à titre individuel et collectif, les valeurs de LMDES. »

Mais pour réaliser tout cela, pour faciliter l’insertion de personnes porteuses de handicap il a fallu choisir des activités diversifiées :
Mailing et routage : Cinq ans après le lancement de cette activité, LMDES expédie près de trois millions de plis par an. LMDES est le 1er routeur de Drôme Ardèche 8ème de Rhône Alpes. Danone, ERDF, GrDF, MGEN, Edition Quatuor, FABEMI entre autres sont nos principaux partenaires.

La photocopie / reprographie / tirage de plan : Personnalisation de copies, tirage couleur, assemblage et finition, livraison etc.). Une activité simple à la portée de tous qui permet de développer des capacités de gestion, de programmation et de création. CEGELEC, ERDF GrDF, PPC ont fait confiance à LMDES.

Le façonnage manuel : Mise sous enveloppe manuelle, façonnages complexes, montage de pièces ou de supports etc... Cette activité est la plus diversifiée. Elle demande beaucoup d’attention et de travail en équipe. Travail très exigeant car bien souvent les équipiers de LMDES effectuent les derniers montages, les derniers assemblages avant expédition chez le client. Plusieurs imprimeurs de la région ont choisi LMDES : les Deux Ponts, Luquet Duranton, Coquand, mais aussi d’autres entreprises Algaflex, Jegou, Sorea pour le montage et le conditionnement de certaines pièces.

La numérisation et l’archivage de documents ainsi que le classement dans des bases de données. ERDF-GrDF, Cegelec, EDF sont les principaux donneurs d’ordre.

La communication par l’objet : Objets publicitaires (Stylos, briquets, porte clés, papillons repositionnables, cartes de visites, étiquettes auto collantes etc.). Riondet Entreprise, Azur Adhésifs. Cadeaux d’entreprises (Confections de cadeaux d’entreprise sur mesure) avec notre partenaire Index It, nous avons développé une gamme de papillons repositionnables personnalisés. Cheval TP, IDELEC, AXA, ont choisi LMDES pour réaliser leurs supports de communications.

Coccinelle : Le Fauteuil Electrique Tout Terrain.

Un nouvel axe de développement pour LMDES est constitué par la conception et la commercialisation de ce FTT. Ce véhicule dont l’objectif principal est de permettre à des handicapés de pouvoir acquérir au meilleur prix possible un FTT, qui leur changera réellement la vie, en leur permettant de retourner dans la nature en pleine autonomie.

Que de chemin parcouru depuis l’accident d’Etienne en 1997 ! Notre coach au grand cœur, devenu Président, peut aujourd’hui se retourner et prendre conscience de la tâche accomplie en treize années.

Aujourd’hui, en 2010, LMDES représente 35 emplois dont 28 personnes Handi-capables. 350 clients. Un chiffre d’affaire en croissance de 20% par an - 60 000€ d’investissements par an, et 500 adhérents.

Par la force d’un groupe, tout a été possible. Par la magie d’un homme aussi, qui a su aller au bout de ses rêves, transcender une équipe. Demi de mêlée, il a passé l’espoir, transmis l’esprit « rugby ». Les valeurs portées par Alain : la solidarité, l’engagement, l’esprit d’entreprise, lacohésion, l’audace…

***

Treize ans après, le match d’Etienne, « le match d’une vie », joue les prolongations au pied des falaises du Vercors. Tous les essais ne sont pas transformés, mais le score progresse régulièrement : 28 à 0.
Vingt-huit handicapés qui ont retrouvé travail, dignité, respect, confiance. La force et la joie de vivre aussi. Et retourné le cours d’un match que l’on croyait perdu.

Vingt-huit handi-capables qui entourent leur coach vénéré. Lui donnent la force d’aller encore plus loin. Frères d’armes, comme dans ce vestiaire de Brive, le jour de la finale. Unis, solidaires, contre le handicap. Ne rien lâcher, jamais.
Un match jamais gagné.

A l’ombre de l’église du petit village gaulois, Etienne peut être fier de ses potes.

Alain THOMAS



Partagez cette info sur...


REAGIR / PROPOSER... Commentaires sous la responsabilité de leurs auteurs, sans engager l'auteur de l'aticle ci-dessus ou le site.

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Pas de message anonyme ! Dîtes qui vous êtes (au moins le prénom) et laissez votre adresse email pour être prévenu(e) d'une éventuelle réponse...
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document




Les pages "village"...

Auberives-en-Royans ... Autrans ... Beaufort-sur-Gervanne ... Beauvoir-en-Royans ... Bouvante ... Chamaloc ... Château-Bernard ... Châtelus ... Châtillon-en-Diois ... Choranche ... Combovin ... Corrençon-en-Vercors ... Die ... Échevis ... Engins ... Gigors-et-Lozeron ... Glandage ... Grenoble ... Gresse-en-Vercors ... La-Chapelle-en-Vercors ... Lans-en-Vercors ... Léoncel ... Malleval ... Méaudre ... Oriol-en-Royans ... Ponet-et-Saint-Auban ... Pont-en-Royans ... Presles ... Rencurel ... Rochechinard ... Romeyer ... Saint-Agnan-en-Vercors ... Saint-Andéol ... Saint-André-en-Royans ... Saint-Gervais ... Saint-Hilaire du Touvet ... Saint-Jean-en-Royans ... Saint-Julien-en-Quint ... Saint-Julien-en-Vercors ... Saint-Laurent-en-Royans ... Saint-Martin-en-Vercors ... Saint-Martin-le-Colonel ... Saint-Nazaire-en-Royans ... Saint-Nizier-du-Moucherotte ... Saint-Romans ... Sainte-Croix ... Treschenu-Creyers ... Vachères-en-Quint ... Vassieux-en-Vercors ... Villard-de-Lans ...