Le Biogaz et ses possibilités de développement sur le Vercors

Issu d’un rapport d’étudiant réalisé en 2009 sur le potentiel Biogaz dans le Vercors, le texte ci-dessous retrace les grandes lignes du projet imaginé.

Ce projet trouvera-t-il place sur le Vercors ? Aux agriculteurs et élus de nous le dire... Mais il semble mériter attention. Idée reproductible ailleurs bien entendu que sur les 4 Montagnes, qui font l’objet de l’étude...

Le biogaz est un gaz constitué à environ 60% de méthane issu de la fermentation des déchets fermentescibles. Placés dans un digesteur chauffé à environ 35°C, ces déchets se décomposent sous l’action de bactéries. Ces dernières produisent alors du CO2 et du méthane (au pouvoir réchauffeur 21 fois supérieur à celui du CO2) qui produit ensuite de la chaleur et de l’électricité revendable sur le réseau EDF lors de sa combustion. La chaleur sert à chauffer le digesteur et d’éventuels bâtiments annexes.

Le digesteur peut être alimenté avec différentes sortes de déchets fermentescibles (comme les boues d’épuration de la station d’épuration de Fenat).

Les 4 Montagnes restent à ce jour un territoire agricole. La récupération des effluents d’élevages à grande échelle pourrait alimenter une grande production de biogaz, et ce dans trois secteurs du plateau selon le rapport : Autrans/Méaudre, Lans en Vercors, Villard de Lans/Corrençon où la chaleur produite pourrait alimenter des réseaux de chaleur urbain.

Outre la production de chaleur et d’électricité renouvelable, la production de biogaz a plusieurs avantages : elle capte le méthane issu de la décomposition des effluents et donc limite les rejets de gaz à effet de serre, elle limite les odeurs et l’épandage des effluents en trop grande quantité ce qui peut entrainer une pollution des cours d’eau (nitrate), elle garantie un nouveau revenu pour la collectivité et les agriculteurs, elle diminue le temps de travail des agriculteurs, elle diminue d’environ 10% la quantité d’effluent à épandre (diminution due à la digestion), le restant peut être mixé avec les déchets verts collectés par la CCMV et ainsi produire un compost de grande qualité, et enfin elle permet au parc de remplir une partie de ses engagements en matière de développement durable…

Il existe à ce jour 71 fermes bovines (chiffres de 1994) sur le territoire de la communauté de communes 4 Montagnes (CCMV) avec environ 3000 animaux. Cela représente environ 33 000 tonnes de déchets à traiter. Avec les différentes aides (fond chaleur national, tarifs de rachat de l’électricité avantageux, aide d’étude de faisabilité ADEME entre autre), le temps de retour d’un tel projet pourrait être compris entre 4 et 8 ans selon l’étude (sans les nouvelles aides du fond chaleur ni les nouveaux tarifs d’achat de l’électricité issue du biogaz promis par le gouvernement et avec une revente de chaleur à 3.5cts€/kWh pour les bâtiments annexes).

Ce document mérite une actualisation des chiffres et un réel travail de bureau d’étude pour être validé.

La chambre départementale d’agriculture et la structure Rhône Alpes Energie Environnement peuvent constituer un appui fort pour engager et soutenir une éventuelle démarche de la CCMV et des agriculteurs.

Les investissements et les travaux à engager pour un tel programme constituent un réel risque pour la collectivité et les agriculteurs. Malgré les aides, les sommes restent conséquentes. Néanmoins, par la mutualisation des moyens, la participation des collectivités et des habitants et le rassemblement des agriculteurs, la production de biogaz pourrait initier un nouvel élan pour l’agriculture du plateau, participer à la protection de notre environnement, garantir de nouveaux revenus pour les agriculteurs et la collectivité et créer de nouveaux emplois...

PDF - 1.2 Mo

La présentation du sujet qui a eu lieu au 2eme forum Agir ici et maintenant le 5 février 2011 (Villard de Lans) est ci-jointe.

Pour en savoir plus, contactez l’auteur :

Augustin Gamot
augustin.gamot gmail.com



Partagez cette info sur...


REAGIR / PROPOSER... Commentaires sous la responsabilité de leurs auteurs, sans engager l'auteur de l'aticle ci-dessus ou le site.




Les pages "village"...

Auberives-en-Royans ... Autrans ... Beaufort-sur-Gervanne ... Beauvoir-en-Royans ... Bouvante ... Chamaloc ... Château-Bernard ... Châtelus ... Châtillon-en-Diois ... Choranche ... Combovin ... Corrençon-en-Vercors ... Die ... Échevis ... Engins ... Gigors-et-Lozeron ... Glandage ... Grenoble ... Gresse-en-Vercors ... La-Chapelle-en-Vercors ... Lans-en-Vercors ... Léoncel ... Malleval ... Méaudre ... Oriol-en-Royans ... Ponet-et-Saint-Auban ... Pont-en-Royans ... Presles ... Rencurel ... Rochechinard ... Romeyer ... Saint-Agnan-en-Vercors ... Saint-Andéol ... Saint-André-en-Royans ... Saint-Gervais ... Saint-Hilaire du Touvet ... Saint-Jean-en-Royans ... Saint-Julien-en-Quint ... Saint-Julien-en-Vercors ... Saint-Laurent-en-Royans ... Saint-Martin-en-Vercors ... Saint-Martin-le-Colonel ... Saint-Nazaire-en-Royans ... Saint-Nizier-du-Moucherotte ... Saint-Romans ... Sainte-Croix ... Treschenu-Creyers ... Vachères-en-Quint ... Vassieux-en-Vercors ... Villard-de-Lans ...