Le "CAP écologique" : 50 thématiques pour penser autrement à notre environnement, un livret à (s’)offrir ?

Lancement du 1er Carnet (personnel) d’Activités Pratiques écologiques, par Dominique Clerc qui nous le présente, un livret pour tous parfaitement adapté au Vercors... et ailleurs. Initiatives-Vercors.fr applaudit le principe et soutient !

Le CAP écologique est un Carnet d’Activités Pratiques à remplir. Il s’adresse à tous ceux qui pensent que l’écologie au quotidien est un enjeu capital pour l’avenir, et qui ont expérimenté la difficulté de changer leurs habitudes, le découragement et la culpabilité.

Le CAP écologique est conçu pour progresser, sur 50 thématiques d’écologie au quotidien : le café, les fleurs, les pesticides, le partage, la publicité, l’électroménager, la fête, la poubelle, le numérique, les habits, le bonheur, la conduite, le parfum, etc.

50 occasions de comprendre l’enjeu, de se positionner dans ses pratiques, de s’interroger sur la possibilité de changer, de se challenger, et de s’inspirer d’une évolution possible des mentalités pour chacune des thématiques.

C’est en faisant le point sur un bon nombre de nos micro-habitudes que notre questionnement peut aboutir, sans jugement, avec bienveillance pour soi-même, à de nouveaux possibles plus écologiques.

C’est en échangeant sur ses réponses, consignées dans un carnet personnel, que l’on peut progresser ensemble.

C’est en semant de nouvelles logiques, très intuitives, mais souvent contrariées par la raison du système, qu’il est possible d’agir de façon plus éco-logique.

C’est aussi en respectant son rythme, ses incontournables, que l’on peut faire une place à ce qu’il est possible de changer ailleurs.

Pour adultes et jeunes adultes, 136 pages à remplir, avec solutions, sources et scores, imprimées en Isère sur papier recyclé, reliure métallique.

Le CAP écologique est un livret pour tous qui peut être commandé dès maintenant.


En savoir plus...

Si vous êtes convaincus qu’il nous faudra revisiter nos modes de vie, et trouver l’énergie du changement écologique pour mieux respecter, tout à la fois, notre planète, les générations de l’avenir, et vous-même, croyez-moi : vous êtes en avance.

Vous pouvez attendre de vous-même que votre conscience suffise à vous guider. Mais ce n’est pas si simple. On ne revient pas sur des années de fonctionnement et de conditionnement en une seule décision. C’est un cheminement, un parcours, une démarche. C’est toujours beaucoup plus long qu’on ne le pense. Le plus difficile, c’est de nous libérer de nos propres conditionnements.

Comment faire face à la difficulté de changer quand on veut être plus écologique ?

Imaginez que l’on vous demande d’expliquer les mécanismes de l’orientation du dromadaire laineux dans le désert à un groupe d’espagnols intéressés par la question. Imaginez qu’on vous demande de conduire un tracteur dans un champ pentu alors que vous n’avez jamais conduit qu’une voiture. Ou encore qu’on vous invite à suivre un guide chinois au Mémorial du Général de Gaulle.
Il y aurait de quoi être dérouté, n’est ce pas ?

Et bien, pratiquer l’écologie au quotidien, c’est un peu la même chose. On attend de nous des choses que l’on connaît mal, que l’on a rarement expérimentées, et dont on ne comprend pas toujours la portée, bien qu’on sache à peu près de quoi il retourne.

Pour sortir progressivement de notre cadre et adopter d’autres façons de faire, il faut s’entraîner, comme les sportifs le font pour atteindre un résultat compétitif. En commençant par réfléchir au changement possible dans notre vie, plutôt que de subir des injonctions censées être valables pour tous. Puis en faisant un pas de côté, pour voir les choses autrement. Enfin, en s’inspirant de solutions différentes.

Le CAP écologique est parti de l’idée qu’on peut pratiquer l’écologie dans de très nombreux domaines de notre vie quotidienne. Et que c’est à mesure que l’on imagine d’autres logiques possibles que l’on peut, plus facilement, expérimenter et se challenger.

Pour créer le CAP écologique, je me suis appuyée sur mon expérience longue. 5 années (depuis la COP21, précisément) durant lesquelles je me suis appliquée à agir au quotidien, tout en écartant, un à un, tous mes doutes, et toutes mes tentations de désespoir pour l’avenir. Un cap qui m’a réussi : je ne suis toujours pas exemplaire dans ma vie, et je ne le serai jamais. Mais je fais tout ce qui est en mon pouvoir.

En 2016, j’éteignais toutes les lumières inutiles, et j’expérimentais mon premier chargeur de piles. En 2021, j’ai accumulé des dizaines d’expériences de covoiturage, ma conduite est 100% économique, et j’ai optimisé mes déplacements ; je suis experte en saison, je cuisine toutes sortes de végétaux en quantité en ayant réduit des 3/4 ma consommation de viande et de poisson, et je maîtrise la cuisson économique ; j’ai fait des progrès en réparation en partant de zéro, je m’éclate avec mon compost qui me le rend bien pour réduire ma poubelle, je maîtrise les achats en vrac et je ne gaspille plus rien ; j’achète d’occasion tout ce que je désire, et je suis copine avec mes commerçants locaux. Mon budget est maîtrisé, pour un mode de vie riche en santé, en sérénité, en simplicité, mais aussi en bonheur. Ce n’est qu’un échantillon de mon changement, qui est plus profond que de simples écogestes. J’en témoigne aujourd’hui devant vous.

Je peux ainsi trouver ma sérénité dans cette époque compliquée. Et également garder l’espoir que les citoyens peuvent être moteurs, s’ils agissent en nombre. A la fois pour réduire leur impact écologique, et pour convaincre le monde politique et celui des entreprises que nous voulons que ça change !

Vous allez me dire : Dominique, tu rêves, on ne peux pas croire que tout le monde va s’y mettre pour faire la différence. Or c’est bien le nombre qui compte. Mais il y a beaucoup trop d’intérêts contradictoires en jeu...

Peut-être.

Mais peut-être pas. Et c’est justement ça, mon moteur : l’espoir !

50 thématiques pour être plus écologiques

Ces 50 thématiques sont autant d’occasions de progresser. Elles sont variées pour que chacun y trouve son compte. Si un sujet n’est pas abordable autrement dans sa vie, il suffit de tourner la page. Quitte à revenir sur ce point plus tard. Ou pas.

Voici ce qui est abordé dans le CAP écologique :

1ère série : les habits, l’eau, la consommation, la motivation, le plastique, le restaurant, la poubelle, la fête, l’électroménager et le sport.

2ème série : les menus, la lessive, la lumière, la cuisine, les fruits exotiques, le chauffage, les produits locaux, la seconde main, le supermarché et le papier.

3ème série : la publicité, les piles, le partage, réparer, le café, les fleurs, l’avion, faire soi-même, les pesticides, la pollution de l’air.

4ème série : la marche et le vélo, les cadeaux, refuser, l’hygiène corporelle, le verre, le numérique, la nature, la viande, les produits détergents, la climatisation.

5ème série : les colis, le pain, la conduite, les snacks apéritifs, le parfum, l’argent, la beauté, le temps, la résistance, le bonheur.

Le CAP écologique :
- Une méthode efficace qui permet de s’entraîner sur un grand nombre de thématiques.
- Des propositions auxquelles chacun peut accorder son quotidien propre.
- Du concret, du positif, du pratique et du réalisme :)
- Un entraînement pour imaginer les choses autrement avant de les adapter à soi.
- Une dose d’utopie qui fait du bien pour faire écho à votre désir de changement.
- 136 pages sur papier recyclé, encre végétale, reliure spirale métallique.
- Une idée originale et dans l’air du temps pour un cadeau, à 25€, frais d’envoi compris.



Partagez cette info sur...

Facebook - Twitter - Linkedin

REAGIR / PROPOSER... Commentaires sous la responsabilité de leurs auteurs, sans engager l'auteur de l'aticle ci-dessus ou le site.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Pas de message anonyme ! Dîtes qui vous êtes (au moins le prénom) et laissez votre adresse email pour être prévenu(e) d'une éventuelle réponse...
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document




Les pages "village"...

Auberives-en-Royans ... Autrans ... Beaufort-sur-Gervanne ... Beauvoir-en-Royans ... Bouvante ... Chamaloc ... Château-Bernard ... Châtelus ... Châtillon-en-Diois ... Choranche ... Combovin ... Corrençon-en-Vercors ... Die ... Échevis ... Engins ... Gigors-et-Lozeron ... Glandage ... Grenoble ... Gresse-en-Vercors ... La-Chapelle-en-Vercors ... Lans-en-Vercors ... Léoncel ... Malleval ... Méaudre ... Oriol-en-Royans ... Ponet-et-Saint-Auban ... Pont-en-Royans ... Presles ... Rencurel ... Rochechinard ... Romeyer ... Saint-Agnan-en-Vercors ... Saint-Andéol ... Saint-André-en-Royans ... Saint-Gervais ... Saint-Hilaire du Touvet ... Saint-Jean-en-Royans ... Saint-Julien-en-Quint ... Saint-Julien-en-Vercors ... Saint-Laurent-en-Royans ... Saint-Martin-en-Vercors ... Saint-Martin-le-Colonel ... Saint-Nazaire-en-Royans ... Saint-Nizier-du-Moucherotte ... Saint-Romans ... Sainte-Croix ... Treschenu-Creyers ... Vachères-en-Quint ... Vassieux-en-Vercors ... Villard-de-Lans ...