Qu’offrons nous aux vacanciers... et à nous-mêmes ?

Il s’agit ici d’une tribune, d’une invitation à la réflexion, à laquelle vous pouvez répondre en bas de l’article...

Par "vacanciers", j’entends naturellement nos amis touristes, mais aussi, ne l’oublions pas... nos enfants ou nous mêmes, qui aimons tant, pour nombre d’entre nous, rester "à la montagne" l’été...

Qu’offrons nous à ces vacanciers et à nous-mêmes donc ?

Le Vercors a nombre d’atouts "naturels" et historiques. Les élus et professionnels du tourisme ont complété depuis des dizaines d’années ces atouts pour "avancer". Toute une économie et nombre d’entre nous dépendent désormais du tourisme - et pour que mes propos ne paraissent pas critiques (ce n’est pas du tout l’objet ici) : On ne peut ignorer que nombre d’entre nous n’habiterions pas ou ne travaillerions pas ici sans le tourisme.

Mais deux faits ont attiré mon attention cette semaine :

- 1 : La commune de Villard généralise les parcmètres payants, cédant ainsi aux "coutumes" citadines ou de lieux touristiques traditionnels : le touriste a désormais l’habitude de payer, pourquoi pas chez nous ? C’est un peu un effet de la mondialisation des habitudes pourrait on dire, tous pareils et partout pareil, du centre de Paris à celui de Villard, en passant par le Périgord et l’Alsace.

Il est vrai que tout a un coût, l’entretien des parkings aussi.

Mais que les touristes (et nous mêmes) ayons l’habitude de payer, et l’envie, sont deux choses différentes.

Quel style de tourisme offrons-nous dans un monde qui propose des milliers de destinations ? Quel caractéristique disctinctive, quel modèle et quel mode de vie offrons nous ? (encore une fois, aux touristes comme à nous mêmes)

- 2 : Beaucoup plus marketing, plus tendance et dans l’air du temps, le Comité Régional du Tourisme (Rhône-Alpes donc) a axé sa campagne 2009 sur... devinez ?

Le "zéro euro", les valeurs d’authenticité n’ayant pas de prix particulier, le naturel, le "vrai".

Extraits lus sur le web, pour inviter à réfléchir...

- "La communication du CRT propose de revenir à l’essence même des vacances en valorisant le tourisme de nature et des vacances pour tous, tout en s’appuyant sur le potentiel touristique de Rhône-Alpes : des sommets à la renommée mondiale, les plus grands lacs alpins, de nombreux parcs et espaces naturels préservés, de grandes villes culturelles et des festivals tout au long de l’année.

Elle met aussi en avant un luxe à la portée de tous : des paysages qui se conjuguent à l’infini hors des foules, depuis les champs des lavandes jusqu’aux glaciers. Le message s’appuie sur les paysages emblématiques de Rhône-Alpes : "Plonger dans les lacs de Savoie-Mont-Blanc, "S’évader en Dombes", "Vagabonder en Ardèche", "Se balader en Vercors" (source : Quotidien du tourisme).

- L’accroche : "Ce que nous avons de plus précieux, nous vous l’offrons" (source : CRT).

- Le luxe aujourd’hui, ça n’est plus exclusivement un luxe financier. C’est le confort, l’expérience unique ou insolite, les grands espaces, le temps libre...
Le luxe, c’est tout ce qui nous permet de nous évader du quotidien (source : CRT).

- Entre Drôme et Isère, le Vercors est un trésor. Idéal pour de longues randonnées avec des pauses sur les crêtes pour admirer un paysage sauvage et incroyablement varié (source : CRT).

Le CRT aurait-il plus de moyens que nous autres du Vercors pour observer les tendances de la société, le retour actuel au naturel, l’hyper-concurrence touristique, la soif de "vrai" de certains touristiques qui changent, l’envie aussi de dépenser moins... et plus généralement, de re-dissocier les notions de "vie sympa" et de "consommation" ?

Serions nous à la traîne ? N’aurions-nous pas compris que ce qu’est le Vercors depuis longtemps... c’est ce que de plus en plus de gens recherchent, touristes ou habitants ?

Notre vie et celle de nos touristes ici doit-elle être autant axée sur "le payant" que nous devions faire tout payer alors que nous avons tant à offrir sur le fond ?

Bien sûr, ne faisons pas d’angélisme, citons cette réaction, lue sur le web : "Les vacances à 0 Euro n’existent pas, il y a bien une collectivité qui paye ? Ce tarif à 0 euro est donc inclus dans ce que nous donnons en impôts divers ... On n’a rien sans rien."

... Tout un état d’esprit. Ne faudrait-il pas revenir aux sources ?
Parlons-en !

David-Olivier



Partagez cette info sur...


REAGIR / PROPOSER... Commentaires sous la responsabilité de leurs auteurs, sans engager l'auteur de l'aticle ci-dessus ou le site.

Messages

    Merci d’amorcer cette réflexion.

    Tiens, je ne savais pas pour les parcmètres (pour le reste non plus d’ailleurs). Du coup j’ai cherché (sans succès) des infos là-dessus, mais j’ai trouvé ça : un extrait d’un message sur les forums de la CCMV : "...Avoir des PVs de stationnement à Villard, c’est surprenant car il y a un nombre de places libres (et sans parcmètre) assez important. Nous ne sommes pas à Paris. C’est comme avoir une amende pour stationnement interdit à Tombouctou..." (ça date de juillet 2006).

    Très drôle non ?

    Ce sentiment qu’ici "on vie différemment", sentiment vrai ou faux, peut finalement se heurter à la réalité froide, un simple parcmètre dans un lieu incongru pour financer la prestation sous traitée d’entretien du parcmètre (je sais, j’exagère ;-)

    Mais ce sentiment existe, c’est évident, chez de nombreuses personnes.

    Est-ce du "romantisme" ? Avons-nous réellement une identité, un environnement spécial ? Je commence juste ma réflexion sur ce sujet, j’espère qu’on aura l’avis de gens qui ont "de la perspective" sur ce site ou ailleurs.

    Ça mérite carrément que des sociologues s’y penchent dessus !

    Bonjour,

    Concernant les touristes comme les habitants du Vercors, ils sont quand même utilisateurs de "ressources" : parking, routes, entretien des chemins, etc.

    Cela a en effet un coût, qu’il faut essayer d’évaluer - même si cela n’implique pas forcément une "refacturation".

    Car à long terme, il faut bien entretenir tout ça, et l’élu doit bien justifier (un peu) les augmentations d’impôts à ses citoyens...
    - Alors soit on trouve des ressources (impôts, parcmètres, etc)....
    - Soit on décide que c’est le prix à payer pour maintenir notre environnement et cadre de vie, pour ses utilisateurs... (éventuellement on estime que les ressources viennent de la consommation des touristes sur place au passage)
    - Soit on décide de fermer l’accès au plus grand nombre pour "limiter la casse".

    Votre tribune soulève la question du positionnement marketing "vive le gratuit", s’inscrivant je suppose dans la tendance tirée du web ("on paye moins"...) + les tendances "retour au naturel et moins de consommation".

    En effet, faut il considérer la nature comme un produit de consommation ? Evidemment vu comme ça, on a envie de dire non...

    (extrait d’une réaction d’un visiteur du site - Les commentaires sont modérés pour rester faciles à lire et cohérents avec le sujet en cours)

    Nouvel habitant dans le Vercors depuis deux ans, avec pourtant un profil qui m’identifie plutôt à un touriste, je voudrais dire ceci :
    1/ On pourrait dire que les communautés du Vercors trouvent un "fonctionnement" et une économie sur le dos des touristes : profitez de nos trésors et dépensez, merci. Mais elles n’instaurent pas de relation...

    2/ Par contre les communautés sont très fermées sur elles-mêmes, sur leur village. Elles se parlent peu. Quels liens entre les bibliothèques, par exemple ? Comment savoir si le livre que je recherche est dans une autre bib, et pourquoi dois-je payer une cotisation dans chaque bibliothèque (c’est vite coûteux). Quels liens entre des associations du même type, sport, social ou culture ou patrimoine... ? Quelques liens personnels, mais pas plus.
    Les OT du Vercors, de St-Jean et de Pont sortent un dépliant mensuel ou bi-hebdomadaire en été, mais il faut être du coin pour y accéder.

    3/ Bref, sur la question "qu’offrons-nous à nous-mêmes" ? on peut la transformer en "quelles activités publiques offrons-nous à nos communautés et notre territoire quand les touristes ne sont pas là ?"
    (...)

    • ... sur le point "2" : C’est tout l’objet du présent site Initiatives-vercors.fr !
      Vous y trouverez d’ailleurs un agenda de centaines de manifestations partout dans le Vercors, mis à jour quotidiennement notamment avec le concours des offices de tourisme et des organisateurs.

    • Je suis tout a fait d accord avec ce constat.
      C’est très fermé et on a l’impression que chacun veut jalousement garder son de pré carré
      Pour les RM c’est accablant ... les 3 régies feraient mieux de fusionner au lieu de maintenir en triple tous leurs archaïsmes ... mais il y aurait moins de roitelets !
      Je suggère (si nos élus en ont le courage ce dont je doute) un référendum local sur une fusion des communes du canton des 4 montagnes

    Effectivement la démarche n’est pas centrée sur la satisfaction de la clientèle mais sur celle des prestataires ... c’est suicidaire à moyen et long terme ...

    Trouvé ceci sur le web par hasard, ce n’est pas daté mais encore actuel : surtout une liste de questionnements sur le Parc, son rôle... intitulé "VERCORS EN QUESTIONS - Le devenir d’un territoire de moyenne montagne".
    (document à lire ici au format PDF)

    Cette année (2010-2011), les forfaits de fond dépassent les 7 € sur le Vercors, en forçant en plus les gens à prendre un forfait journée complète (comme l’année dernière).
    Plus de 1/2 journée, un tarif bien haut pour tous ceux qui considéraient le ski de fond comme un sport plus nature, moins gourmand en énergies, et que l’on pratique sûrement moins de 2 ou 3 H par jour pour 90% des gens (touristes et habitants du Vercors).

    Symptomatique d’une analyse type "on prend un max d’argent et demain on verra", non ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Pas de message anonyme ! Dîtes qui vous êtes (au moins le prénom) et laissez votre adresse email pour être prévenu(e) d'une éventuelle réponse...
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document




Les pages "village"...

Auberives-en-Royans ... Autrans ... Beaufort-sur-Gervanne ... Beauvoir-en-Royans ... Bouvante ... Chamaloc ... Château-Bernard ... Châtelus ... Châtillon-en-Diois ... Choranche ... Combovin ... Corrençon-en-Vercors ... Die ... Échevis ... Engins ... Gigors-et-Lozeron ... Glandage ... Grenoble ... Gresse-en-Vercors ... La-Chapelle-en-Vercors ... Lans-en-Vercors ... Léoncel ... Malleval ... Méaudre ... Oriol-en-Royans ... Ponet-et-Saint-Auban ... Pont-en-Royans ... Presles ... Rencurel ... Rochechinard ... Romeyer ... Saint-Agnan-en-Vercors ... Saint-Andéol ... Saint-André-en-Royans ... Saint-Gervais ... Saint-Hilaire du Touvet ... Saint-Jean-en-Royans ... Saint-Julien-en-Quint ... Saint-Julien-en-Vercors ... Saint-Laurent-en-Royans ... Saint-Martin-en-Vercors ... Saint-Martin-le-Colonel ... Saint-Nazaire-en-Royans ... Saint-Nizier-du-Moucherotte ... Saint-Romans ... Sainte-Croix ... Treschenu-Creyers ... Vachères-en-Quint ... Vassieux-en-Vercors ... Villard-de-Lans ...