Retour d’expérience sur installation solaire thermique en Vercors

Bonjour !

A nous de témoigner ;-)

Nous habitons Villard, dans un hameau assez moyennement ensoleillé de novembre à février (disons 3 à 4 heures de soleil direct sur cette période).
Hors cette période, aucun souci d’ensoleillement.

Nous avions une installation de chauffage central au fuel, avec chauffage de l’eau sanitaire au fuel aussi, et avons décidé en 2007 dans un premier temps d’y greffer un système de chauffage solaire thermique.

"Greffer", car le solaire chauffe un gros ballon d’eau chaude qui sert...
- à préchauffer le retour des radiateurs (avant d’aller à la chaudière fuel donc, laquelle se mettra donc moins ou pas en marche, n’ayant pas besoin de chauffer l’eau)
- et à générer à la volée l’eau chaude sanitaire (par un échangeur, pas de stockage d’eau chaude sanitaire).

Notre installation comprend environ 9m2 de panneau solaire thermique, et un ballon tampon de 500 l. Budget de 16.500 euros TTC à l’époque (Installateur : "Cervin Energies", pas mal du tout pour notre installation un peu complexe sur de l’existant).

Subventions et crédits d’impôts (varient selon les années, votre revenu, l’ancienneté de votre maison...) : 10.800 euros en tout (Conseil général, Région, ANAH, mairie, crédit d’impôts).
Coût total réel donc : 5700 euros TTC.
Entretien : En principe une surveillance chaque année, mais il n’y a vraiment pas grand chose à vérifier si ce n’est les volumes de liquides...

Petit bilan après 2 hivers, en sachant évidemment qu’avec le solaire, tout dépend du temps : un hiver ensoleillé même froid donne bien mieux qu’un hiver plus nuageux... Donc d’un hiver à l’autre tout change.

- Pour l’eau chaude sanitaire, aucun souci à au moins 90% du temps : comme on ne stocke pas l’eau, que l’eau à 40° nous suffit largement, même un temps assez nuageux suffit à chauffer suffisamment.
De Mai à Septembre environ, on chauffe régulièrement les 500 l du ballon jusqu’à 80° (en 1 journée de grand soleil), autant dire que l’on a de l’eau chaude pendant plusieurs jours, même si mauvais temps.
Sinon, un petit appoint de chauffage permet d’amener l’eau à 38° (dans le ballon), ça nous suffit, mais on peut faire plus chaud évidemment. L’avantage est que tout se programme (températures, seuils de déclenchement...). Chacun fait comme il veut !
(Pour les questions sanitaires : on n’a pas de problème avec les "crobes", puisqu’on ne stocke pas l’eau, et que que le ballon monte régulièrement au-delà de 60° par le seul soleil).

- Pour le chauffage : Un peu plus difficile à évaluer, car les besoins varient d’une année à l’autre...
Je pense constater une économie d’environ 25% sur la conso annuelle de fuel.
Mais en réalité, tout dépend de vos habitudes de chauffage (Température des pièces...).

Une chose est sûre pour moi : Pour le chauffage en montagne, le solaire est excellent en mi-saison (2 mois le printemps et 2 mois l’automne, des mois longs chez nous, c’est là que réside l’intérêt principal du solaire selon moi pour le chauffage) : on a du soleil et de la lumière, et on peut se chauffer gratuitement... ce que nous ne faisions pas forcément avant par souci d’économie, quitte à garder dans notre vieille maison une température un peu basse.
Donc économie + confort à ces saisons.

Pour le gros de l’hiver, le solaire n’est qu’un appoint sur le chauffage, et une part importante sur l’eau chaude sanitaire.

Pour l’été, mon seul regret, disposant de beaucoup d’eau chaude, et de ne pas avoir pensé à m’arranger avec les voisins pour leur fournir de l’eau chaude... Un moyen d’amortir encore plus vite pour nous (j’aurais peut être pu leur vendre mon eau chaude 50% moins cher que ce qu’ils l’achètent ?), et de généraliser "en douceur" l’utilisation d’une énergie non polluante et gratuite...

Je crois qu’il y a un vrai intérêt à se grouper pour ce type d’installation, l’investissement en est plus faible, l’amortissement plus rapide !

Dans notre cas, l’amortissement est variable selon le cours du fuel, très fluctuant depuis 2 ans (de 0,70 € à 1 € à 0,55 € en 2 ans...).
Sur une hypothèse "moyenne" de 30% d’économie de fuel sur l’année (25% minimum de chauffage + ECS), que je constate depuis 2 ans, et un cours moyen du fuel, je pense amortir l’installation sur 6 à 8 ans maxi (peut-être moins si le fuel repart au dessus d’1 € et que le soleil donne ;-).

Pour ce que j’en sais, je peux compter sur une durée de vie de mon matériel solaire de 20 ans minimum.

Restent donc 12 ans (jusqu’à beaucoup plus) "gratuits" et non polluants.

Je suis persuadé que pour les maisons qui ont plus d’ensoleillement que nous en hiver, l’économie atteint sans souci 40% (je vois parfois, sur un hameau très dégagé à Villard, Les Lombards, jusqu’à 2H30 de soleil de plus en décembre/janvier que chez nous).

Un investissement que je conseille donc...

Certes il faut avancer l’argent. Mais pour ceux qui peuvent comme nous faire un crédit à taux d’intérêt bas, c’est aussi une façon d’épargner et de préparer l’avenir... Quand les énergies seront bien plus chères (fuel à 1,5 € le litre ou plus, électricité bien plus chère, bois à 100 € le stère...) mon soleil sera lui toujours à 0.

Lorsque les taux sont bas, c’est carrément intéressant financièrement de mon point de vue d’investir 200 €/mois dans le solaire...

On pourrait même s’amuser à calculer le taux d’intérêt que nous ressortirions (pures projections car le cours du fuel varie, la météo aussi, et j’espère bien changer ma chaudière fuel bientôt par une chaudière bois, mais d’autres ont déjà fait le calcul, avec de bonnes surprises...).

A votre dispo pour toute question ;-)

David-Olivier



Partagez cette info sur...


REAGIR / PROPOSER... Commentaires sous la responsabilité de leurs auteurs, sans engager l'auteur de l'aticle ci-dessus ou le site.

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Pas de message anonyme ! Dîtes qui vous êtes (au moins le prénom) et laissez votre adresse email pour être prévenu(e) d'une éventuelle réponse...
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document




Les pages "village"...

Auberives-en-Royans ... Autrans ... Beaufort-sur-Gervanne ... Beauvoir-en-Royans ... Bouvante ... Chamaloc ... Château-Bernard ... Châtelus ... Châtillon-en-Diois ... Choranche ... Combovin ... Corrençon-en-Vercors ... Die ... Échevis ... Engins ... Gigors-et-Lozeron ... Glandage ... Grenoble ... Gresse-en-Vercors ... La-Chapelle-en-Vercors ... Lans-en-Vercors ... Léoncel ... Malleval ... Méaudre ... Oriol-en-Royans ... Ponet-et-Saint-Auban ... Pont-en-Royans ... Presles ... Rencurel ... Rochechinard ... Romeyer ... Saint-Agnan-en-Vercors ... Saint-Andéol ... Saint-André-en-Royans ... Saint-Gervais ... Saint-Hilaire du Touvet ... Saint-Jean-en-Royans ... Saint-Julien-en-Quint ... Saint-Julien-en-Vercors ... Saint-Laurent-en-Royans ... Saint-Martin-en-Vercors ... Saint-Martin-le-Colonel ... Saint-Nazaire-en-Royans ... Saint-Nizier-du-Moucherotte ... Saint-Romans ... Sainte-Croix ... Treschenu-Creyers ... Vachères-en-Quint ... Vassieux-en-Vercors ... Villard-de-Lans ...