[Témoignage] Covoiturage : un mode de transport résolument moderne !

Pour vous, le covoiturage a encore des relents de 2CV verte et de jeunesse insouciante aux cheveux longs ? Sortez de l’âge révolu du capitalisme individualiste, et faites de précieuses économies avec le covoiturage moderne !

Témoignage d’une lectrice...

"Si vous avez quelques minutes à m’accorder, laissez-moi vous faire part d’une expérience vécue récemment qui –à défaut d’être passionnante- peut au moins s’avérer très utile à d’autres.

J’avais un projet de séjour à la mer (St Raphaël) pour un long week-end. Pour des raisons qu’il n’est pas utile de rapporter dans ce récit, il me fallait rentrer plus tôt que mon compagnon.

Alors, comment faire ? Prendre chacun sa voiture ? Solution ringarde et affligeante quand on connait le prix de l’essence et qu’on évalue au nez la quantité de CO2 bêtement émise par cette opération-doublon. Consulter le service public ? Figurez-vous que par le site sncf.fr, pour vous emmener de Fréjus à Grenoble, ils commencent par vous envoyer à Lyon, puis ils vous font redescendre tranquillement vers la capitale des Alpes : ça vous coûte 135€ et vous prend environ 7h30…

Alors quoi ? Je tape à tout hasard « covoiturage » sur Google, qui m’oriente vers un site parfaitement moderne, et tout à fait instructif. J’y apprends que trois chauffeurs font le trajet qui m’intéresse, précisément le jour où je souhaite rentrer, et qu’il m’est possible de réserver une place dans le véhicule de l’un d’entre eux en deux temps / trois mouvements : il m’en coûtera 28€, point.

Bigrement intéressée, mais la tête pleine de questions pratiques, je commence par m’inscrire du bout des doigts, histoire de ne pas laisser trainer sur la toile trop d’éléments de mon identité (naïve, que je suis…). Je crée donc sur ce site un compte personnel. Il ne me reste plus qu’à choisir mon carrosse.
Sur la première annonce, il est affiché COMPLET. J’en reste perplexe.

Sur la seconde, deux places sont vacantes. Le chauffeur part de Mougins, à côté de Cannes, et déclare être d’accord pour faire un détour d’environ 15 minutes pour s’adapter à ses passagers. Il a une bonne tête (mais non, ça compte pas !), un âge qui laisse présager une solide expérience de la conduite, et il est qualifié d’expert, entendez : largement habitué au covoiturage. Il y a d’ailleurs plusieurs évaluations de ses services, toutes résolument positives : hôte attentif, convivial, conduite prudente, etc, etc. Il dispose d’une clio récente, blanche, au confort « normal ». Bref, pour moi qui suis de nature assez confiante, je dispose d’éléments qui me convainquent assez.

Par acquis de conscience, je vais jeter un œil sur l’annonce suivante : il s’agit d’une débutante, proposant le trajet à un prix défiant toute concurrence, sans doute pour faire oublier son unique évaluation, négative (texto : « quand on ne se rend pas au rendez-vous, la moindre des politesses est de prévenir… »). Je reviens prudemment à la page précédente en me disant néanmoins que ce mode de transport peut être encore moins fiable que la sncf : au moins, les wagons s’arrêtent en gare…

Mais j’ai tout de même envie de tenter l’expérience : 18 avis positifs ne doivent probablement rien au hasard. Je clique donc sur « RESERVER » en me demandant précisément ce que l’avenir me réserve…

Le chauffeur a souhaité que la réservation s’effectue fermement, carte bancaire à l’appui. En l’occurrence, j’utilise mon compte paypal, bien pratique pour ne pas laisser traîner mon numéro de carte de paiement n’importe où. Vous allez me dire : Dominique, ce règlement n’est-il pas un brin prématuré… ? Non, réponds-je, car en réalité j’ai la garantie que rien ne sera débité de mon compte avant que je ne sois parvenue à bon port.

Et comment c’est-y que ça se passe, après… ? En fait, j’apprends qu’en échange de ma réservation ferme, j’obtiens un code (envoyé par mail et par sms sur mon téléphone) ainsi que les coordonnées internet et téléphonique de mon chauffeur. A nous de nous mettre d’accord sur les modalités du rendez-vous : lieu exact et horaire précis.

A ce sujet, d’ailleurs, c’est là qu’on s’aperçoit en pratique que les échangeurs d’autoroute ne sont faits que pour entrer ou sortir de l’autoroute, sans s’arrêter prendre un passager : c’est bête, mais pour le covoiturage, tout reste à penser. A bon entendeur-élu, salut !

Au lieu-dit, à l’heure dite (ou presque), je dépose mes bagages dans un tiers de coffre resté libre à mon intention, non sans avoir salué mon dynamique chauffeur, sa compagne, et un autre passager ayant tout comme moi réservé son trajet, mais jusqu’à Annecy, terminus du voyage de la Clio blanche.

Chauffeur effectivement très attentif : avons-nous trop chaud, trop froid, faim, besoin d’air, de se dégourdir les pattes ? Tout est pensé, proposé, possible. Nous faisons halte vers Montélimar histoire de casser la graine en 25 minutes, tempus décidé en commun. En chemin, nous nous découvrons des connaissances communes, et jusqu’au Mexique ! Echanges sympathiques ou silence reposant, le rythme est parfait. Arrivée à Grenoble en 4h.

Un autre passager a réservé la place que j’occupais, sur le trajet Grenoble / Annecy cette fois. Je guide mes hôtes vers le nouveau point de rendez-vous, convenu par téléphone et sur ma suggestion, à 500m du parking où j’avais laissé ma voiture. Je prends 5 minutes pour les remettre sur l’autoroute en direction de Chambéry, et le tour est joué ! Plus qu’à rentrer tranquillement à Villard de Lans.

Question économie, je ne suis pas la seule à en avoir fait. Mon trajet à 28€ complété de la participation des deux autres passagers sur le trajet Cannes / Annecy, c’est un voyage largement amorti pour celui qui a proposé les places, autoroute et carburant compris. Bref, c’est un échange gagnant / gagnant, comme disent les économistes : croyez-moi, ils n’ont pas beaucoup d’idées lumineuses comme celle-ci, par les temps qui courent…

Le chauffeur s’est vu crédité son compte après que je lui ai donné mon code : pas d’échange en numéraire, c’est une situation très confortable. Sachez néanmoins que d’autres chauffeurs préfèrent une transaction en espèces de la main à la main.

Voilà pour ma petite histoire. J’en suis désormais convaincue, le covoiturage dispose d’un bel avenir. D’autant plus beau, en réalité, que les chauffeurs et les passagers seront nombreux à vouloir se rencontrer : on dispose alors d’un maillage serré sur tout le territoire, et des meilleures chances de trouver trajet à sa botte.

Cet article a pour unique objet de vous encourager à sauter le pas : à coup sûr, chauffeur ou passager, vous ne le regretterez pas !"

Domi.



Partagez cette info sur...


REAGIR / PROPOSER... Commentaires sous la responsabilité de leurs auteurs, sans engager l'auteur de l'aticle ci-dessus ou le site.

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Pas de message anonyme ! Dîtes qui vous êtes (au moins le prénom) et laissez votre adresse email pour être prévenu(e) d'une éventuelle réponse...
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document




Les pages "village"...

Auberives-en-Royans ... Autrans ... Beaufort-sur-Gervanne ... Beauvoir-en-Royans ... Bouvante ... Chamaloc ... Château-Bernard ... Châtelus ... Châtillon-en-Diois ... Choranche ... Combovin ... Corrençon-en-Vercors ... Die ... Échevis ... Engins ... Gigors-et-Lozeron ... Glandage ... Grenoble ... Gresse-en-Vercors ... La-Chapelle-en-Vercors ... Lans-en-Vercors ... Léoncel ... Malleval ... Méaudre ... Oriol-en-Royans ... Ponet-et-Saint-Auban ... Pont-en-Royans ... Presles ... Rencurel ... Rochechinard ... Romeyer ... Saint-Agnan-en-Vercors ... Saint-Andéol ... Saint-André-en-Royans ... Saint-Gervais ... Saint-Hilaire du Touvet ... Saint-Jean-en-Royans ... Saint-Julien-en-Quint ... Saint-Julien-en-Vercors ... Saint-Laurent-en-Royans ... Saint-Martin-en-Vercors ... Saint-Martin-le-Colonel ... Saint-Nazaire-en-Royans ... Saint-Nizier-du-Moucherotte ... Saint-Romans ... Sainte-Croix ... Treschenu-Creyers ... Vachères-en-Quint ... Vassieux-en-Vercors ... Villard-de-Lans ...