[Témoignage] Sauvons le bénévole !

Ce dimanche matin je me trouvais sur le bord de la route principale et unique de mon village, à 800 mètres d’altitude, coiffé de ma casquette, revêtu de mon beau gilet jaune fluo par-dessus ma doudoune parcequ’il ne faisait pas chaud, agitant mes bras de bibendum pour stopper les voitures et les faire redémarrer après le passage des cyclistes sur la route. Lorsque...

Témoignage plein d’humour - et de vérités - de Martine (Vercors drômois)... Réagissez, commentez en bas de l’article, le débat est ouvert !

En face de moi un autochtone d’une quarantaine d’années me demande :
- « Qu’est-ce que tu fais là ? »
- « Je fais la circulation pour la course cyclo de ce week-end »
- « Ah ouais ? et tes payé ? »
- « Ben non, je suis bénévole ! »
- « Ah ????? »

Je n’ai pas réagis tout de suite à sa mine déconcertée et intriguée à la fois car je devais continuer à agiter les bras et empêcher les véhicules d’écraser les cyclistes, bref, de faire mon job de bénévole non rémunéré.

C’est le lendemain que j’ai réalisé à quel point le bénévolat était devenu méconnu de beaucoup de gens, vu le faible nombre de réponses reçues par les organisateurs de manifestations en tous genres.

J’ai alors flippé en me disant qu’il était devenu urgentissime de militer pour la sauvegarde du bénévole, une espèce en voie de disparition, ou pour sa réintroduction, car contrairement au loup, il ne semble pas y avoir de retour naturel.

Peut-être faudrait-il dans un premier temps redéfinir le rôle de celui ou celle qui fait du bénévolat :
Selon Wikipedia (et oui, j’ai la flemme d’aller chercher dans mon dictionnaire) « le terme bénévolat, du latin benvolus ou benevolen signifie "vouloir du bien".
Le bénévolat est une activité non rétribuée et librement choisie qui s’exerce en général au sein d’une institution sans but lucratif. Celui ou celle qui s’adonne au bénévolat est appelé « bénévole ».

« Se sentir utile et faire quelque chose pour autrui est le moteur des bénévoles, lesquels s’impliquent dans des domaines d’activité aussi divers que le sport, la culture ou les loisirs, l’humanitaire, la santé, l’action sociale, la défense des droits, la défense de l’environnement et de la biodiversité ou encore l’éducation. »

Voilà pour l’explication de Wikipedia que je remercie au passage car il explique les choses beaucoup mieux que je ne l’aurais fait.
En plus je suis tout ému d’avoir la confirmation que j’ai été utile en faisant quelque chose pour autrui. J’en ai presque les larmes aux yeux !

Alors pourquoi le bénévole est-il en voie de disparition ?

-  C’est pas toujours rigolo : faux ! on s’efforce de penser au ravitaillement pendant lequel on va partager le café qui réchauffe le corps et la blague qui réchauffe le cœur. Et oui ! on se fait de nouveaux potes aux ravito ! Plus vrais que sur Facebook où tu n’as aucune chance de voir la bobine de celui qui marque « j’aime » sur ta page.

-  C’est fatiguant : oui, c’est vrai, il faut se lever de bonne heure, mais c’est une belle récompense de voir le soleil se lever après vous, selon la région où vous « bénévolez », et se coucher après vous, parceque le soir il faut tout remballer à la hâte parce que la voiture balai est toujours à la ramasse. Mais on est tellement tristes que ce soit fini, on a un peu le blues de se quitter (on appelle ça le syndrôme du Club Med).

-  ça rapporte rien : et pour sûr, c’est du bénévolat !!! (voir définition plus haut). [1]

-  Ça bouffe de l’essence : oui, en général tu prends ta voiture à toi, mais rien n’empêche de covoiturer, tu te fais encore plus de potes !

-  Tu te gèles à ton poste l’hiver et tu crèves de chaud l’été : oui, mais avec l’expérience tu apprends à gérer ta garde-robe, ton parasol, tes barres énergétiques et tu deviens un bénévole endurant ! un super bénévole, en quelque sorte, que toutes les associations du coin vont s’arracher sur toutes les manifs.

Bref, je récapitule : un bénévole c’est un gentil bosseur qui pense aux autres d’abord et à lui après, complètement désintéressé, qui croit dur comme fer que les rassemblements sportifs, culturels, passionnés,…. peuvent contribuer à atténuer la morosité ambiante, à donner la pêche à un village, à une région, à un pays, (à la planète ?).

Alors un gentil naïf plein d’illusions, le bénévole ? Un descendant de Charles Ingalls et de sa petite maison dans la prairie ?
C’est certainement comme ça qu’il a dû être perçu par le fameux autochtone du haut de la page.

Et s’il était dans le vrai, le bénévole ? N’y aurait-il pas plus de bonne humeur environnante ?

Perso, j’y crois à fond ! C’est pourquoi dorénavant je militerai tant que je pourrai pour la sauvegarde du bénévole, il a autant d’importance à mes yeux que le vautour fauve et le gypaète barbu.

Pas vous ?

Et puis nous sommes dans un Parc Naturel, que diable, SAUVONS LE BENEVOLE !

Martine, une bénévole heureuse et fière de l’être !


[1NDLR : mais si ça rapporte : Aider son prochain, rencontrer, échanger, construire, créer, c’est pas rien ça ;-) Est-ce que ça ne vaut pas plus qu’une petite rémunération qui ne permet que d’acheter de l’essence pour aller gagner la prochaine petite rémunération ;-)



Partagez cette info sur...


REAGIR / PROPOSER... Commentaires sous la responsabilité de leurs auteurs, sans engager l'auteur de l'aticle ci-dessus ou le site.

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Pas de message anonyme ! Dîtes qui vous êtes (au moins le prénom) et laissez votre adresse email pour être prévenu(e) d'une éventuelle réponse...
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document




Les pages "village"...

Auberives-en-Royans ... Autrans ... Beaufort-sur-Gervanne ... Beauvoir-en-Royans ... Bouvante ... Chamaloc ... Château-Bernard ... Châtelus ... Châtillon-en-Diois ... Choranche ... Combovin ... Corrençon-en-Vercors ... Die ... Échevis ... Engins ... Gigors-et-Lozeron ... Glandage ... Grenoble ... Gresse-en-Vercors ... La-Chapelle-en-Vercors ... Lans-en-Vercors ... Léoncel ... Malleval ... Méaudre ... Oriol-en-Royans ... Ponet-et-Saint-Auban ... Pont-en-Royans ... Presles ... Rencurel ... Rochechinard ... Romeyer ... Saint-Agnan-en-Vercors ... Saint-Andéol ... Saint-André-en-Royans ... Saint-Gervais ... Saint-Hilaire du Touvet ... Saint-Jean-en-Royans ... Saint-Julien-en-Quint ... Saint-Julien-en-Vercors ... Saint-Laurent-en-Royans ... Saint-Martin-en-Vercors ... Saint-Martin-le-Colonel ... Saint-Nazaire-en-Royans ... Saint-Nizier-du-Moucherotte ... Saint-Romans ... Sainte-Croix ... Treschenu-Creyers ... Vachères-en-Quint ... Vassieux-en-Vercors ... Villard-de-Lans ...