Ultra Trail 2019 du Vercors, retour sur l’escale de Rencurel.

Je l’avais oublié ! C’est une affichette quasi illisible et une barrière devant l’église de Rencurel (hé oui, elle est toujours debout et fait bel effet dans la montée vers le village) qui m’en a fait souvenir, la veille. Ce fut le samedi 7 de ce joli mois de septembre. Ils étaient 1.400 participants inscrits et 1.300 aux deux départs de Lans-en-Vercors, depuis le parking de l’Aigle, l’un à 5 heures du matin en solo, l’autre à 6 heures 30 en relais à 4 [1]. Tous avaient produit un certificat médical en bonne et due forme.

Ce fut sur la pointe de leurs chaussures, bâtons en mains, qu’ils ont couru en TGV (Très Grande Vitesse) en direction de Villard-de-Lans puis de Méaudre et enfin de Rencurel qui accueillait les compétiteurs pour la deuxième année. Le soleil et le vent étaient de la partie.

Ils et elles sont descendus de la montagne, un à un, épuisés, certains claudiquant, par le chemin des Pinets. La Commune, avec les « Amis des Coulmes », avaient co-organisé un point de ravitaillement, installé à l’ombre bienveillante d’un arbre bien fatigué par le poids des ans. Juste en face, un poste de secours étaient à leur disposition. Boris Glénat avait ouvert les portes de son entreprise, Sylva Charpente, aux secouristes qui dispensaient soins et massages ; Sophie Schwartz (podologue à Lans-en-Vercors) portaient toute son attention aux pieds endoloris.

C’est près de ce poste de secours qu’interroger les concurrents sur leurs motivations et leur ressenti de parcours, avant qu’ils s’élancent sur le chemin qui les ramènera à Lans-en-Vercors, fut le plus facile…

Tous étaient admiratifs des paysages successifs que leur offrait le Vercors et ont été pris d’envie de s’arrêter afin de prendre le temps de regarder autour d’eux. Certains l’ont fait et ont pris du retard sur le temps impartis ; d’autres, attachés à l’esprit compétitif, ont avancés en voulant à la fois regarder les paysages et où ils mettaient leurs pieds ; car il y a des cailloux de toutes les tailles partout !!!

L’accueil local leur a plu, « c’est simple, rapide, mais très chaleureux et surtout les secouristes qui, avec leur sourire et leurs encouragements joyeux ont vite fait de me remettre sur pieds » m’a dit une jeune femme.

Devant une porte, face à l’église, deux hommes et un chien m’ont intriguée. Christophe venait d’arriver, en solo, par le chemin des Pinets et un ami lui assurait l’intendance et la garde du chien, un magnifique Berger allemand ; ils venaient de Lans-en-Vercors aussi, mais en voiture, par les Gorges de la Bourne et y retournerait attendre l’arrivée du coureur. « Le chien s’appelle Odwine, il a 17 mois et est encore craintif du bruit et de l’agitation humaine. Je le sors beaucoup pour l’habituer ». Christophe m’explique : « excusez-moi, je vais vite me rafraîchir et me changer, je veux aller au poste de secours, car au départ de Lans, à 5h ce matin, j’ai fait une mauvaise chute et cela me fait mal ». Il me montre sa jambe et surtout sa main qui est mal en point. Tout en lui tournant le dos afin de le laisser se changer et se laver un peu au moyen d’un gant de toilette et d’eau en bouteille, il m’explique : « je participe à cet ultra trail pour être longtemps en montagne, j’ai eu l’occasion de l’apprécier, mon rêve est d’y habiter définitivement, mais en attendant je reviendrai pour ramasser des champignons, j’ai vu des cèpes magnifiques. » Notre échange fut court, il s’est rendu au centre de secours où il fut si bien pris en main, qu’il est reparti au bout d’une heure tout ragaillardi et apaisé avec une gourde d’eau bien fraîche. Je l’attendais au bord du chemin pour lui souhaiter « bonne route ».

Au départ de Rencurel, 589 concurrents ont pris le départ vers Autrans, Gève, La Molière pour se retrouver à Lans-en-Vercors en soirée.

Si Christophe lit ces lignes, peut-être pensera-t-il à me raconter la fin de sa course et l’heure à laquelle il est arrivé au but ??

Henrianne van Zurpele – Septembre 2019.
Pour www.initiatives-vercors.com



Partagez cette info sur...


REAGIR / PROPOSER... Commentaires sous la responsabilité de leurs auteurs, sans engager l'auteur de l'aticle ci-dessus ou le site.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Pas de message anonyme ! Dîtes qui vous êtes (au moins le prénom) et laissez votre adresse email pour être prévenu(e) d'une éventuelle réponse...
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document




Les pages "village"...

Auberives-en-Royans ... Autrans ... Beaufort-sur-Gervanne ... Beauvoir-en-Royans ... Bouvante ... Chamaloc ... Château-Bernard ... Châtelus ... Châtillon-en-Diois ... Choranche ... Combovin ... Corrençon-en-Vercors ... Die ... Échevis ... Engins ... Gigors-et-Lozeron ... Glandage ... Grenoble ... Gresse-en-Vercors ... La-Chapelle-en-Vercors ... Lans-en-Vercors ... Léoncel ... Malleval ... Méaudre ... Oriol-en-Royans ... Ponet-et-Saint-Auban ... Pont-en-Royans ... Presles ... Rencurel ... Rochechinard ... Romeyer ... Saint-Agnan-en-Vercors ... Saint-Andéol ... Saint-André-en-Royans ... Saint-Gervais ... Saint-Hilaire du Touvet ... Saint-Jean-en-Royans ... Saint-Julien-en-Quint ... Saint-Julien-en-Vercors ... Saint-Laurent-en-Royans ... Saint-Martin-en-Vercors ... Saint-Martin-le-Colonel ... Saint-Nazaire-en-Royans ... Saint-Nizier-du-Moucherotte ... Saint-Romans ... Sainte-Croix ... Treschenu-Creyers ... Vachères-en-Quint ... Vassieux-en-Vercors ... Villard-de-Lans ...