Une solidarité bien… charpentée

Nous avons demandé à un de nos lecteurs de nous présenter le sujet de la solidarité, pour nous amener à réfléchir.

Dans un second article, nous vous présentons plus en détail les acteurs de la solidarité en Vercors...

Solidarité. Solide…

C’est bien le mot "charpente" qui donne la meilleure image de la solidarité. Une charpente, c’est fait de pièces liées les unes aux autres, si solidement assemblées que l’ensemble qu’elles constituent tient debout.

Voilà. La solidarité c’est ce qui aide les hommes à tenir debout.

Ou mieux, cette capacité qu’ont les hommes à s’entraider à tenir debout.

Et c’est un des paradoxes des temps que nous vivons.

Beaucoup de forces de désolidarisation sont à l’œuvre. Du chacun pour soi à l’évasion fiscale, du "bouclier fiscal" à la baisse de l’aide au développement, de la fuite des fortunes à l’étranger aux menaces de désagrégation de pays entiers, par exemple de la Belgique, pour ne citer que quelques phénomènes contemporains marquants. D’ordre collectif.

Mais que d’aspirations à la solidarité si souvent exprimées, que de témoignages de grande solidarité entre les personnes partout manifestés par des hommes et des femmes isolés ou agissant au sein d’associations. Une exigence de solidarité très forte, proclamée et mise en œuvre (économie solidaire, solidarité entre individus, entre les générations, entre les peuples, notamment frappés de catastrophes, etc.). Alors même que les structures traditionnelles de solidarité (syndicats, familles, églises) s’érodent !

La solidarité se développe et se recrée et renforce tous les jours à travers de nombreuses formes inventées en fonction des besoins, des attentions clairvoyantes et des circonstances. Nous avons l’initiative. Et si nous ne l’avons pas, nous devons la prendre !

Quoi de plus simple qu’un élan spontané et sensible de solidarité ? Quoi de plus humain que ces liens affectifs qui nous relient sans cesse aux autres ? Capacité de tendresse.

Quoi de plus fort que ces ponts construits par dessus les rivières de discrimination, d’indifférence, d’iniquités ? Capacité d’indignation qui fait que l’on éprouve souvent la plus grande solidarité pour les êtres ou les peuples les plus démunis, les plus esseulés, et parfois les plus lointains.

C’est toute une gradation, qui va du sentiment de communauté à la fraternité.

Communauté de destin : on est dans la même galère, dans la même dépendance, qu’on le veuille ou non (famille, copropriété, village, profession, association, entreprise, pays, etc.). C’est la solidarité au sens juridique : caution solidaire. C’est la "solidarité nationale" mise en œuvre par l’État par exemple avec les aides en cas d’accident ou de catastrophe naturelle. C’est aussi le mécanisme d’assurance, mutuelle ou pas.
Cette solidarité qui conduit l’homme à se comporter comme s’il était directement confronté au problème des autres, sans quoi, c’est l’avenir du groupe (donc le sien) qui pourrait être compromis. Communauté de destin subie ou acceptée. Ce qui n’empêche pas de se détester !

Communauté de projet : par solidarité, des hommes ou des femmes peuvent décider d’ assumer ensemble, de partager à plusieurs les risques d’une action entreprise avec l’espérance d’un résultat. Communauté de destin recherchée, organisée. A cette forme des solidarité peut se rattacher la notion d’AMAP. Ou celle de coopérative.

Fraternité : sentiment d’être concerné par ce qui arrive à un autre, qui entraîne au choix "éthique" de lui donner entraide : solidarité avec les plus pauvres, avec les victimes d’une catastrophe, avec les populations des pays en voie de développement. Ou simplement le voisin ! Celle-là se base sur l’acte gratuit, le don, le partage jugé nécessaire pour construire un monde moins dur ou plus juste. Simplement au nom de la fraternité qui unit le destin de tous les hommes les uns aux autres. Je viens à toi simplement parce que c’est Toi, qui es mon frère en humanité et que nous avons ensemble à nous aider à tenir debout.

Charles, pour initiatives-Vercors.fr.

Suite : Les acteurs de la solidarité



Partagez cette info sur...


REAGIR / PROPOSER... Commentaires sous la responsabilité de leurs auteurs, sans engager l'auteur de l'aticle ci-dessus ou le site.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Pas de message anonyme ! Dîtes qui vous êtes (au moins le prénom) et laissez votre adresse email pour être prévenu(e) d'une éventuelle réponse...
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document




Les pages "village"...

Auberives-en-Royans ... Autrans ... Beaufort-sur-Gervanne ... Beauvoir-en-Royans ... Bouvante ... Chamaloc ... Château-Bernard ... Châtelus ... Châtillon-en-Diois ... Choranche ... Combovin ... Corrençon-en-Vercors ... Die ... Échevis ... Engins ... Gigors-et-Lozeron ... Glandage ... Grenoble ... Gresse-en-Vercors ... La-Chapelle-en-Vercors ... Lans-en-Vercors ... Léoncel ... Malleval ... Méaudre ... Oriol-en-Royans ... Ponet-et-Saint-Auban ... Pont-en-Royans ... Presles ... Rencurel ... Rochechinard ... Romeyer ... Saint-Agnan-en-Vercors ... Saint-Andéol ... Saint-André-en-Royans ... Saint-Gervais ... Saint-Hilaire du Touvet ... Saint-Jean-en-Royans ... Saint-Julien-en-Quint ... Saint-Julien-en-Vercors ... Saint-Laurent-en-Royans ... Saint-Martin-en-Vercors ... Saint-Martin-le-Colonel ... Saint-Nazaire-en-Royans ... Saint-Nizier-du-Moucherotte ... Saint-Romans ... Sainte-Croix ... Treschenu-Creyers ... Vachères-en-Quint ... Vassieux-en-Vercors ... Villard-de-Lans ...